Bosch y va d'un coup d'éclat

L'attaquant Joël Caron produit à un train d'enfer... (archives La Voix de l'Est)

Agrandir

L'attaquant Joël Caron produit à un train d'enfer depuis le début de la saison, lui qui a déjà amassé 90 points en 31 parties avant de se joindre aux Inouk.

archives La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Jonathan Gagnon
La Voix de l'Est

(Granby) Patrice Bosch disait explorer de nombreuses options afin d'améliorer son équipe avant la date limite des transactions, fixée au mardi 10 janvier. Le directeur général des Inouk a certainement frappé un grand coup samedi, faisant l'acquisition des vétérans Joel Caron - rien de moins que le meilleur pointeur de la LHJAAAQ - et Antoine Arsenault.

En retour, Granby cède aux Montagnards de Sainte-Agathe les attaquants Yamy Girard et Vincent Éthier, le défenseur Jacob Brousseau­, quatre choix au repêchage (dont leurs sélections de premier tour en 2017 et en 2018) ainsi que des considérations futures. 

« De mémoire, c'est un des plus gros échanges depuis que je suis autour du junior AAA, indique Bosch. On obtient un des meilleurs marqueurs de la ligue année après année. On reçoit aussi un défenseur format géant qui est bon autant offensivement que défensivement. Mais on reçoit surtout deux très bonnes personnes. »

Caron produit effectivement à un train d'enfer depuis le début de la saison, lui qui a déjà amassé 90 points, dont 39 buts, en 31 parties avant de se joindre aux Inouk. 

Estimant que les Montagnards avaient peu de chance de rafler les grands honneurs cette saison, le joueur de centre a récemment demandé une transaction. 

« Quand j'ai su que c'était à Granby­, j'étais content. D'après ce que je vois, ils (les Inouk) ont des bons atouts », commente le dynamique­ attaquant.

« Je veux gagner, et je crois que ça peut se faire à Granby. »

Le défenseur Antoine Arsenault quitte quant à lui une équipe dont il était le capitaine. Avec Sainte-Agathe, il montrait une fiche de 35 points en 29 rencontres. 

« Je pense que je suis vraiment un défenseur complet. Je suis capable de mettre des points au tableau d'affichage, comme vous pouvez le voir. J'ai quand même peu de lacunes en défensive, et j'aime donner quelques coups d'épaule », indique Arsenault, lui aussi heureux de se retrouver avec une formation­ « qui peut se rendre loin ». 

« La fenêtre est là »

Alors que les Inouk occupent le quatrième rang du classement général de la LHJAAAQ, Patrice Bosch espère sans doute que ses nouvelles acquisitions permettront à l'équipe de mieux compétitionner contre Terrebonne, Longueuil et Saint-Léonard. Cette saison, les Granbyens ont perdu l'ensemble de leurs huit parties face aux formations­ de tête du circuit. 

« Mon objectif, ce n'est pas seulement de rendre les Inouk compétitifs, mais aussi de faire en sorte qu'ils aspirent au championnat », fait valoir le DG. 

« On a ajouté de l'expérience et du leadership à notre équipe. (...) On mise tout pour cette année. On pense que la fenêtre (d'opportunité) est là. »

Afin de faire de la place aux vétérans Caron et Arsenault, les Inouk n'avaient d'autre choix que de libérer une place de joueur de 20 ans. Voilà qui explique essentiellement pourquoi Yamy Girard, un rouage important de l'attaque granbyenne jusqu'ici, a été inclus dans cette transaction majeure. 

Granby a également dû troquer pas moins de quatre choix - en première ronde (2017 et 2018), deuxième ronde (2018) et quatrième ronde (2017) - lors des repêchages à venir. Âgé de 18 ans, Jacob Brousseau­ semblait prometteur à la ligne bleue. 

« C'était le prix à payer pour obtenir des joueurs comme Caron et Arsenault », plaide Patrice Bosch.

Le gardien Nathan Ward-Raymond a fait face à... (archives La Voix de l'Est) - image 2.0

Agrandir

Le gardien Nathan Ward-Raymond a fait face à 19 lancers dimanche.

archives La Voix de l'Est

Victoire facile à Vaudreuil-Dorion

Les plus récentes acquisitions des Inouk n'ont pas tardé à faire sentir leur présence dimanche après-midi, alors que la formation granbyenne a malmené les Mustangs de Vaudreuil-Dorion au compte de 8-2. 

L'attaquant Joël Caron a marqué ses deux premiers buts avec l'équipe, en plus d'ajouter une passe. Questionné au sujet de son style de jeu, le numéro 96 s'est décrit comme un attaquant complet, « capable de prendre des bonnes décisions » en possession de la rondelle. 

Le défenseur Antoine Arsenault a pour sa part récolté trois mentions d'aide. « Je crois que Joël et moi, on a fait une bonne première impression », estime-t-il.  

Cela dit, les visiteurs ont pu compter sur une offensive diversifiée contre la pire équipe de la section Martin St-Louis.

Édouard Michaud, Maxime Borduas (deux fois), Joachim Vachon, Jacob Garon-Landry et Benjamin Leduc ont aussi contribué à une poussée de huit buts sans réplique à compter de la deuxième période. Michaud a également ajouté deux passes à sa récolte. 

« Ça a été un peu long avant que ça décolle. Mais quand la chimie s'est mise en place, de belles choses sont arrivées », se réjouit Patrick Gosselin. 

Notons que les Granbyens ont frappé quatre fois sur le jeu de puissance en cinq occasions. 

À l'autre bout de la patinoire, le gardien Nathan Ward-Raymond a fait face à 19 lancers, ne cédant que devant Michaël Éthier puis Martin Pelletier. Le jeune Olivier Bélanger a à nouveau joué le rôle d'auxiliaire.

Ajout en défensive

Un autre nouveau visage a fait son apparition dans l'alignement granbyen au cours des derniers jours : le défenseur Hubert Cyrenne-Blanchard. Avant d'obtenir un essai avec les Inouk, l'arrière de 18 ans évoluait au niveau midget espoir dans la région de Drummondville. Jonathan Gagnon

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer