Les pilotes « gagnants » ?

À l'Autodrome Granby, les modifiés feront 120 tours... (Julie Catudal, archives La Voix de l'Est)

Agrandir

À l'Autodrome Granby, les modifiés feront 120 tours de moins la saison prochaine.

Julie Catudal, archives La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Granby) Le comité des pilotes en modifié a présenté aux coureurs les offres des promoteurs de l'Autodrome Granby, du RPM Speedway et de l'Autodrome Drummond cette semaine. Selon Simon Perreault, qui est membre du comité, les pilotes sont « gagnants ».

« Nous sommes gagnants, même si je sais que l'offre ne fait pas l'affaire de tout le monde, a expliqué celui qui court en modifié depuis quelques années. En fait, je dirais que la proposition rallie la majorité, mais qu'elle ne fait pas l'unanimité. »

On va vous épargner les mille et un détails. Essentiellement - et tel qu'on s'y attendait -, Dominic Lussier et Jean-François Tessier, copropriétaires des pistes de Granby et de Saint-Marcel, ainsi que Yan Bussière, qui gère celle de Drummondville, ont présenté un plan avec une nouvelle répartition des bourses et plus de 600 tours de moins au calendrier.

La nouvelle répartition des bourses fera en sorte que les meilleurs pilotes feront moins de sous alors que les moins bons, eux, en feront un peu plus. Certains pilotes que l'on retrouve régulièrement sur le podium estiment qu'ils perdront quelques milliers de dollars.

« On a toutefois demandé aux promoteurs d'ajuster leur offre, qui faisait perdre beaucoup d'argent au gagnant d'une course et à ceux qui finissaient entre la quatrième et la huitième position, a repris Perreault. Ils ont accepté. »

Ce faisant - et même s'ils n'avaient pas l'intention de le faire au départ -, les promoteurs ont fini par mettre un peu plus d'argent sur la table. Mais le fond de points conjoint de l'Autodrome Granby et du RPM Speedway a été aboli.

« Certains pensent qu'on fait 400 000 $ ou 500 000 $ par année avec nos pistes, a mentionné Dominic Lussier. C'est loin d'être le cas, mais nous avons fait un bel effort, à mon avis, pour rendre l'ensemble des pilotes plus heureux. Mais je suis conscient que nous ne pouvons pas contenter tout le monde. »

Lussier partait en vacances pour la Floride jeudi. Dans sa tête, le dossier est réglé.

« On a fait un gros bout de chemin. Au retour des Fêtes, on va pouvoir véritablement penser à la prochaine saison. »

Diminution des tours, le gros morceau

Selon Simon Perreault, les pilotes doivent d'abord et avant tout être satisfaits de la diminution du nombre de tours.

« C'était le gros morceau, a-t-il dit. Pour plusieurs, c'était plus important que n'importe quel autre point. »

À l'Autodrome Granby, on parle de 120 tours de moins. À l'Autodrome Drummond, c'est plus de 300 tours de moins. Et au RPM Speedway, c'est plus de 200. Il n'y a qu'à Saint-Marcel, enfin, où on continuera à disputer des programmes à deux finales.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer