Yann-Félix Lapointe surprend avec le Phoenix

Yann-Félix Lapointe à l'entraînement avec le Phoenix. « Mon... (La Tribune)

Agrandir

Yann-Félix Lapointe à l'entraînement avec le Phoenix. « Mon objectif est d'éviter les erreurs au maximum », dit le Granbyen.

La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Granby) Yann-Félix Lapointe est débarqué au camp d'entraînement du Phoenix de Sherbrooke, en août dernier, en se disant qu'il allait faire son possible et qu'il n'avait rien à perdre. Après tout, il avait été repêché au... 11e tour.

Mais voilà que le défenseur granbyen a forcé la main de l'entraîneur Stéphane Julien, qu'il s'est taillé une place au sein de l'équipe et qu'il est même en voie de disputer une saison complète dans la LHJMQ. À 17 ans, il impressionne déjà.

« Je suis content de la manière dont ça se passe, affirme Lapointe, qui profite de la pause des Fêtes pour passer du temps dans son coin. J'ai créé une surprise en me taillant une place avec le Phoenix­, le coach me fait confiance et il semble satisfait de mes performances. À l'heure où on se parle, je pourrais difficilement demander­ mieux. »

Lapointe a disputé 24 des 35 premiers matchs du Phoenix, une équipe en reconstruction. Il a déclaré forfait quelques fois en raison d'une blessure et il a été rayé de l'alignement à quelques reprises.

« J'ai des choses à améliorer, c'est clair. Mais j'ai joué les cinq derniers matchs avant la pause et je pense m'être bien débrouillé. Mais je ne prends rien pour acquis. »

Les échos en provenance de Sherbrooke sont positifs. On raconte que l'ancien des Vics est très fiable dans son territoire et qu'il n'a pas froid aux yeux.

« J'essaie de garder ça simple, comme je le faisais dans le midget AAA avec les Cantonniers (de Magog). Mon objectif est d'éviter les erreurs au maximum. »

« Une belle école de vie »

Yann-Félix Lapointe l'avoue : il trippe, pour reprendre ses propres mots, à Sherbrooke et dans la LHJMQ.

« C'est une grosse ligue. On joue dans de beaux amphithéâtres, y'a du monde partout, il y a plein de matchs présentés à la télé, etc. C'est une expérience extraordinaire sur le plan hockey, mais c'est aussi une belle école de vie. Je suis certain que je suis plus mature aujourd'hui qu'il y a six mois. »

En jouant à Sherbrooke, soit à peine à une heure de la maison, il a aussi la chance d'évoluer régulièrement devant parents et amis.

« Vous auriez dû voir la réaction de ma mère quand j'ai été repêché par le Phoenix ! J'aurais été heureux de jouer en Abitibi, à Rimouski ou au Cap-Breton, mais c'est certain que ça a de gros avantages d'évoluer­ près de chez nous. »

Lapointe regagnera Sherbrooke le 26 décembre puisque le Phoenix reprendra l'action deux jours plus tard à Drummondville. L'équipe recevra ensuite les Olympiques de Gatineau et les Cataractes de Shawinigan les 30 et 31 décembre.

Le repêchage

Lapointe, 17 ans, sera admissible au prochain repêchage de la Ligue nationale. Il avoue qu'il y pense parfois.

« C'est dur de ne pas y penser quand tu joues dans la LHJMQ et qu'il y a plein de recruteurs à chacun des matchs, reprend l'athlète de 6' et 180 livres. Mais l'important, le plus important, c'est de s'améliorer, de s'améliorer tout le temps. C'est mon plus gros objectif. »

Sidney Crosby est son idole. Il confie l'information avec le sourire. « Disons qu'on n'a pas tout à fait le même style de jeu ! Mais il m'a toujours inspiré. Il a du talent, mais il travaille très fort aussi. »

Les meilleurs demeurent toujours­ les plus inspirants.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer