Don Cherry s'en prend à Alexei Emelin

Alexei Emelin est reconnu dans la LNH pour... (archives La Presse)

Agrandir

Alexei Emelin est reconnu dans la LNH pour ses percutantes mises en échec.

archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
Toronto

Le commentateur Don Cherry a dirigé ses foudres vers le défenseur du Canadien de Montréal Alexei Emelin, samedi soir, lors de son segment «Coach's Corner».

Le commentateur Don Cherry a dirigé ses foudres... (fournie par la LNH) - image 1.0

Agrandir

Le commentateur Don Cherry a dirigé ses foudres vers le défenseur du Canadien de Montréal Alexei Emelin, samedi soir, lors de son segment «Coach's Corner».

fournie par la LNH

Emelin avait appliqué une mise en échec avec la hanche à l'attaquant de l'Avalanche du Colorado Joe Colborne, le 10 décembre, alors qu'il ne restait que quatre minutes à jouer à un match que le Canadien a éventuellement remporté au compte de 10-1.

La mise en échec a fait tournoyer Colborne et Emelin a ensuite bousculé le vétéran de l'Avalanche Jarome Iginla, qui a pourchassé le joueur du Canadien dans le but de se battre avec lui.

«Ce gars est l'idiot de tous les idiots. Tu ne fais pas ce genre de chose quand la marque est de 10-1», a insisté Cherry, mettant en garde les jeunes joueurs de hockey de l'attitude des autres sur la patinoire.

«Soyez toujours vigilants quand vous voyez un idiot de la sorte, a ajouté Cherry. Il y a un code d'honneur. Quand tu as une si bonne avance ou que tu perds, tu ne fais pas ce genre de mise en échec dans les cinq dernières minutes de jeu.»

À la défense de Price

L'ancien entraîneur-chef a toutefois été empathique à l'endroit du coéquipier d'Emelin, Carey Price. Ce dernier a été remplacé vendredi, lors d'une défaite de 4-2 du Canadien aux mains des Sharks de San Jose. Price a fusillé du regard ses coéquipiers installés au banc des joueurs alors qu'il quittait la patinoire, à mi-chemin au deuxième tiers.

Cherry croit que l'entraîneur-chef du Tricolore, Michel Therrien, aurait dû attendre le deuxième entracte avant de remplacer son gardien numéro un, plutôt que de le faire mal paraître devant les partisans présents au Centre Bell.

«Tu dois le faire quitter la rencontre au bon moment, a mentionné Cherry. Ken Dryden m'a déjà dit qu'il avait été remplacé par l'ancien pilote du Canadien Scotty Bowman, mais jamais au milieu d'une période. Tu ne dois jamais remplacer un gardien comme Price pendant une période.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer