Les Braves gagnent dans la controverse

Auteur du filet d'assurance en fin de troisième... (Julie Catudal)

Agrandir

Auteur du filet d'assurance en fin de troisième période, Justin Racine a terminé le match avec deux buts et deux aides.

Julie Catudal

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Jonathan Gagnon
La Voix de l'Est

(Farnham) Les Braves de Farnham se sont compliqué la vie à domicile dimanche après-midi. Nettement plus talentueux que leurs adversaires, ils ont fini par venir à bout des Gladiateurs de Mascouche par la marque de 7-5.

Ce match restera toutefois marqué par le sceau de la controverse. 

Alors que les locaux menaient 3-0 en tout début de deuxième période, l'arbitre en chef Vincent Poirier, très malade, a dû quitter la rencontre. Si la direction des Gladiateurs souhaitait que la partie soit arrêtée, les deux officiels restants ont plutôt décidé de poursuivre l'action. 

Ironiquement, ce sont les visiteurs qui ont ensuite pris l'ascendant. Profitant de plusieurs jeux de puissance, Mascouche a progressivement comblé son retard. Les deux équipes ont retraité au vestiaire­ sur une égalité de 4-4. 

« On a mal géré ça, regrette l'entraîneur-­chef des Braves, Jean-Charles Lajoie. Quand l'arbitre est parti, on dirait que les libellules sont entrées dans notre tête. On en a eu pour une période à s'en remettre. »

Le trio de pointe des Braves a toutefois fait la différence en troisième période. Samuel Deslandes a inscrit le but vainqueur en redirigeant une passe de Jonathan Cloutier­. Très patient en possession de la rondelle, Justin Racine a ensuite porté le coup de grâce avec son deuxième filet du match. 

« La crème est remontée à la fin. On a fait preuve de caractère », se réjouit Lajoie. 

Plutôt moyen devant son filet, le gardien Claude Demers a signé la victoire. Les autres filets de Braves ont été marqués par Charles Bilodeau­, Jonathan Cloutier, Jérôme Coupal et Tommy Couture.

Samuel Desjardins a réussi un doublé pour Mascouche. 

Perte de contrôle

Comme c'est trop souvent le cas cette saison, les dernières minutes du match ont donné lieu à des gestes disgracieux. Le défenseur des Gladiateurs Shawn Morgan a complètement perdu les pédales, à tel point que même ses coéquipiers ont peiné à stopper son violent­ assaut sur Gabriel Maheu. 

« Ça démontre le manque de contrôle de l'organisation au grand complet. Le coach, le staff et le DG ont été incapables de contrôler un de leur hockey bums. Et des hockey bums, c'est exactement le genre de choses qu'on ne veut pas dans cette ligue », rage Jean-Charles Lajoie. 

Pour sa part, le gouverneur des Gladiateurs, Patrick Desmarais, est d'avis qu'une équipe ne peut exercer un contrôle parfait sur ses joueurs.

« Si on voulait arrêter le match, c'est pour éviter des situations comme celle-là. Les deux juges de ligne en avaient plein les bras. On voulait agir par précaution, pour des raisons de sécurité. Ça n'avait rien à voir avec le pointage », plaide M. Desmarais, qui est loin de cautionner l'attaque de Morgan. 

La direction de Mascouche soutient également qu'un règlement de la Ligue de hockey junior AA Laurentides-Lanaudière stipule qu'une partie ne peut durer plus de 2 h 20. Un délai qui a nettement été dépassé dimanche après-midi. 

Du renfort

Soulignons que les Braves ont obtenu du renfort afin de pallier les nombreuses blessures qui handicapent leur offensive. Ancien porte-couleur du Nordik de Cowansville, Vincent Desroches hérite d'un poste de joueur de 21 ans. Quant à lui, Alexis Duclos effectue un retour après avoir tenté sa chance avec les Forts de Chambly­ au niveau junior AAA.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer