Les Maroons remportent une guerre

Les bancs des deux clubs se sont vidés... (fournie par Sarah-Maude Roy)

Agrandir

Les bancs des deux clubs se sont vidés à peine 12 secondes après le début de la troisième période.

fournie par Sarah-Maude Roy

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Jonathan Gagnon
La Voix de l'Est

(Waterloo) Recevant la visite du Turmel de Lac-Mégantic samedi soir, les Maroons de Waterloo se sont imposés 9-3 dans un match marqué par une bagarre générale en tout début de troisième période. Les bancs des deux clubs se sont vidés à peine 12 secondes après le début de l'engagement.

« Il y a d'abord eu un joueur de Lac-Mégantic qui a attaqué (Jonathan) Bouchard au centre de la patinoire. Un de leurs gars (Carl-William Caron) a quitté le banc. Évidemment, on n'a pas tardé à sauter dans l'action pour défendre nos joueurs », raconte l'entraîneur-chef Michel Deschamps, qui était toutefois suspendu­ pour cette rencontre. 

Au terme de la mêlée, une dizaine de joueurs ont été chassés pour avoir participé à une bataille. Retiré plus tôt dans la rencontre, le portier du Turmel Steven Veilleux s'en est notamment pris à Félix Guilbault.

« Évidemment, quand des gardiens sont impliqués, c'est synonyme d'expulsions. C'est dommage, parce que Félix connaissait tout un match jusque-là », souligne Deschamps.

Guilbault a effectivement bloqué 23 des 24 rondelles dirigées vers lui. Olivier Laliberté a complété le travail avec 11 arrêts. 

Outre la bagarre générale, six autres combats ont éclaté au cours du match. Michel Deschamps­ estime que le Turmel, dernier au classement de la Ligue de hockey senior de la Mauricie, a possiblement tenté de créer un électrochoc en « allant à la guerre ensemble » samedi soir. 

Amorcée dans la défunte Ligue senior des Cantons-de-l'Est, la rivalité entre Waterloo et Lac-Mégantic ne cesse de s'intensifier au fil des saisons.

Un trio donne le ton

Au plan strictement hockey, les Maroons n'ont jamais été réellement inquiétés, filant vers une confortable victoire. 

Le trio formé des attaquants Alex Côté (un but, une passe), Joshua Desmarais (trois buts, une passe) et Michael Tessier (deux buts, une passe) a donné le ton au match, multipliant mises en échec et occasions de marquer dès les premiers instants.

Maxime Guyon, Jason Larochelle et Jason Tracey ont marqué les autres buts des Maroons. 

« Guyon et (Marc-Olivier) Brouillard­ ont joué du très bon hockey­, sans nécessairement noircir la feuille de pointage à profusion », mentionne l'entraîneur Deschamps.

Samedi, les Maroons saluaient le retour de leur capitaine, Mathieu Asselin, qui était ennuyé par une blessure depuis trois semaines.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer