Le bonheur de Jason Larochelle

Jason Larochelle connait un excellent départ avec les... (Sara-Maude Roy)

Agrandir

Jason Larochelle connait un excellent départ avec les Maroons. Le défenseur a amassé neuf points en sept matchs, il joue avec intensité et il est robuste. Il n'hésite pas non plus à jeter les gants au besoin.

Sara-Maude Roy

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Waterloo) « Moi, c'est pas compliqué, j'trippe au boutte ! »

Jason Larochelle est un homme heureux et il n'a pas envie de s'en cacher. Normal quand on sait qu'il effectue un retour au hockey de compétition après une absence de quatre ans. 

« Il fallait que je prépare mon avenir et j'ai dû prioriser mes études pendant quelques années, explique celui qui aura 24 ans dans quelques jours. Mais là, j'ai obtenu mon diplôme, j'ai entrepris ma carrière et je peux jouer au hockey. »

Larochelle, qui a porté les couleurs des Inouk de 2010 à 2012 et qui a même été capitaine, est policier à Bromont. Pour obtenir son diplôme, il a étudié en techniques policières à Rouyn-Noranda et il a fait l'école de police à Nicolet. Il est content d'être revenu chez lui, dans sa région. 

« J'ai toujours voulu être policier. J'ai dû m'éloigner du hockey pour réaliser mon rêve, mais je ne regrette rien. Ça valait la peine. »

Mais il avoue qu'il a vécu « un grand bonheur » lorsqu'il a renoué avec son sport cet automne. 

« Le hockey me manquait, c'est sûr. La game, les gars, l'ambiance dans le vestiaire, tout me manquait. Avec les Maroons, en plus, je retrouve plusieurs chums : Mathieu Asselin, Jonathan Bouchard, Olivier Laliberté et cie. Je suis tellement content quand je me lève le matin et que je sais que j'ai un match le soir ! »

Il est une recrue au Service de police de Bromont et, ce faisant, il n'est pas maître de son horaire. Il a raté quelques matchs depuis le début de la saison et il en ratera d'autres. Mais il sera au rendez-vous, samedi soir à l'aréna Jacques-Chagnon, alors que les Maroons affronteront le BigFoot de Saint-Léonard-d'Aston. 

« C'est toujours plate de rater un match, mais les dirigeants des Maroons sont au fait de ma situation. On en a discuté comme il faut avant que je me joigne à l'équipe. »

Un excellent départ 

Larochelle connait un excellent départ avec les Maroons. Le défenseur a amassé neuf points en sept matchs, il joue avec intensité et il est robuste. Il n'hésite pas non plus à jeter les gants au besoin. 

« Je me sens à ma place ici, dit le Granbyen. Avant mon premier match, j'étais très nerveux parce que ça faisait longtemps que je n'avais pas joué et que le calibre de jeu de la Ligue de la Mauricie est relevé, beaucoup plus relevé que certains peuvent le penser. Honnêtement, ça m'a pris une couple de parties avant de me sentir vraiment à l'aise. Mais là, ça va bien et l'entraîneur a l'air satisfait. »

Au sujet des Maroons, il dira qu'il a confiance malgré les hauts et les bas rencontrés par l'équipe. 

« On a un bon club, avec de bons joueurs à toutes les positions. La chimie va finir par prendre comme il faut et on ne perdra plus souvent. Honnêtement, je ne suis pas inquiet. »

En fait, il est probablement trop heureux d'être revenu au hockey pour être inquiet de quoi que ce soit...

Au menu, des champions et des toutous

Les Maroons (6-5) vont tenter samedi soir d'arracher une première victoire au BigFoot de Saint-Léonard-d'Aston (5-2) cette saison, eux qui ont perdu leurs deux premiers matchs face au champion en titre de la Ligue de la Mauricie. 

« C'est une belle équipe, une équipe encore très solide, mentionne l'entraîneur et directeur général Michel Deschamps. Ça va prendre un bel effort pour l'emporter. »

Absents à La Tuque le week-end dernier, Josh Desmarais et Jason Crack vont réintégrer l'alignement. Toujours blessé, Mathieu Asselin passera encore un tour, alors que Gabriel Cromp sera absent pour des raisons personnelles. Les durs David Godbout et Christopher Saurette seront en uniforme. 

Olivier Laliberté sera devant le filet. 

Après les Inouk la semaine dernière, ce sera au tour des Maroons de tenir leur soirée des toutous. Toujours sympathique, cette promotion. 

Depuis vendredi, il y a quatre officiels aux matchs de la LHSAM. Deschamps espère que ça fera une différence. 

« Tout ce que je veux, c'est que l'arbitrage soit meilleur. Si ça peut aider... », laisse-t-il tomber.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer