Laine rappelle Ovechkin

Les débuts du joueur des Jets de Winnipeg,... (archives Associated Press)

Agrandir

Les débuts du joueur des Jets de Winnipeg, Patrik Laine (photo), rappelle ceux d'Alex Ovechkin.

archives Associated Press

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne

Comment les solides performances de Patrik Laine à ses 21 premiers matchs dans la LNH se comparent-elles à celles d'Alex Ovechkin, avec lequel on établit des parallèles?

Assez favorablement.

Au début de sa carrière dans la LNH en 2005-2006, Ovechkin a démarré avec 15 buts et 22 points à ses 22 premières rencontres dans l'uniforme des Capitals de Washington, tout en décochant 111 tirs au but. À la même étape à sa saison recrue avec les Jets de Winnipeg, Laine totalise 12 buts et 18 points sur seulement 57 tirs.

Ovechkin a finalement été préféré à Sidney Crosby pour l'obtention du trophée Calder en 2006, terminant avec 52 buts et 106 points. Le joueur étoile russe est maintenant le capitaine grisonnant des Capitals et sûrement le meilleur buteur de sa génération et l'un des meilleurs de tous les temps.

Depuis son entrée dans la ligue, Ovechkin compte 171 buts de plus que son plus proche rival (Jarome Iginla).

Laine a encore un long parcours avant d'atteindre ces chiffres, mais il est sur la bonne voie au début d'une carrière prometteuse.

Le poids de l'âge 

L'âge est-il en train de rattraper le joueur le plus âgé de la LNH? On pourrait le croire à première vue.

Jaromir Jagr, qui a complété la dernière saison avec 27 buts et 66 points, avait obtenu un seul but et six points en 17 matchs avant de connaître son premier match de plus d'un point cette saison pendant le week-end. Dans l'ensemble, il n'a toutefois que deux buts et neuf points.

Alors, est-ce le début de la fin pour le futur membre du Temple de la renommée, qui aura 45 ans en février? Il ne semble pas lorsqu'on examine la situation avec attention.

Essentiellement, Jagr semble être la victime des circonstances jusqu'ici. Aleksander Barkov, son coéquipier le plus régulier cette saison, a disputé 17 matchs consécutifs sans obtenir un but et il n'a inscrit que deux buts. Jagr, dont le taux de réussite était de 19 pour cent sur ses 143 tirs l'année dernière, marque moins de cinq pour cent du temps sur ses tirs cette saison.

Ses statistiques de possession de la rondelle sont toutefois plus reluisantes.

Un peu de chance et une augmentation de la production de Barkov (et de Jonathan Huberdeau, qui n'a pas encore joué cette saison en raison d'une blessure) lui permettront probablement de rehausser ses statistiques, même si ce n'est pas au niveau de l'an dernier. Avec encore 11 points, Jagr devancera Mark Messier au deuxième rang des marqueurs de tous les temps.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer