Jonathan Cloutier et les Braves n'oublieront pas

Jonathan Cloutier domine les marqueurs de la Ligue... (Julie Catudal, archives La Voix de l'Est)

Agrandir

Jonathan Cloutier domine les marqueurs de la Ligue de hockey junior AA Laurentides-Lanaudière avec 53 points, dont 24 buts, en 18 matchs.

Julie Catudal, archives La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Farnham) Les Braves de Farnham se remettent tant bien que mal des incidents malheureux qui sont survenus à Lachute le week-end dernier. Mais clairement, ils n'oublieront pas.

« Je pense que je n'oublierai jamais, lance l'excellent Jonathan Cloutier, qui domine les marqueurs de la Ligue de hockey junior AA Laurentides-Lanaudière avec 53 points, dont 24 buts, en 18 matchs. J'en ai vu des affaires depuis que je joue au hockey, mais ça, c'était beaucoup de violence. Personne ne joue au hockey pour se faire faire mal comme ça. »

Rappelons que Samuel Demers a eu un rein déchiré et qu'Alexandre Marcoux a subi une commotion cérébrale considérée grave lorsqu'ils ont été attaqués par des joueurs des Knights de Lachute/Deux-Montagnes. 

Au cours des dernières heures, des rumeurs ont circulé à l'effet que les Braves pourraient tout simplement se retirer de la Ligue Laurentides-Lanaudière si les coupables n'étaient pas punis sévèrement. 

« On va continuer, reprend Cloutier. Justement, on va continuer pour Sam et pour Alex. On va continuer et on va gagner pour eux ! »

Les Braves (14-2-2), qui ont remporté leurs 10 derniers matchs, visitent les Chevaliers de Lachenaie samedi soir et ils reçoivent les Cyclones de Joliette-Crabtree dimanche à 15 h 30 à l'aréna Madeleine-Auclair. 

« C'est facile »

Les Braves savaient, en allant chercher Jonathan Cloutier, qu'ils mettaient la main sur tout un joueur de hockey, un joueur de grand impact. Il est tout de même à se demander s'ils en attendaient autant de sa part. 

« Je me débrouille bien, c'est vrai, mais il faut avouer que c'est facile avec Samuel (Deslandes) et Justin (Racine), souligne l'ancien du défunt Hockey Experts de Sherbrooke. La chimie s'est créée très rapidement entre nous et on dirait qu'on se sent sur la patinoire. J'adore jouer avec ces gars-là. »

Cloutier, 20 ans, est un ancien des Cantonniers de Magog, de la Ligue midget AAA, et il a été repêché par le Phoenix de Sherbrooke au niveau junior majeur. Mais il a un jour préféré miser sur ses études et sa future carrière de pompier et c'est pourquoi il a abouti dans le junior AA. 

« Le junior AA te permet de jouer au hockey et d'étudier sérieusement en même temps. T'es pas obligé de faire de compromis à cause du hockey parce que tu as beaucoup de matchs, de voyagement et d'entraînements. »

Et à Farnham, clairement, il est heureux. 

« Après la mort de mon équipe à Sherbrooke, je me demandais ce que j'allais faire. J'aurais pu opter pour le hockey senior. Mais quand j'ai rencontré Jean-Charles (Lajoie), ça a cliqué pas mal fort. En plus, il tient ses promesses. Chez les Braves, on est quasiment traités comme des pros. C'est mieux que tout ce que j'ai connu avant. »

Les Braves ont enfin tout ce qu'il faut pour aller jusqu'au bout selon lui. 

« Mettons que ce n'est pas le talent qui manque. Et là, on a une motivation de plus. Je vous le dis, on va gagner pour Sam et Alex. »

Demers : « Y'a toujours pire que nous »

Samuel Demers avoue qu'il a le moral en montagnes russes depuis qu'il a été blessé. 

« Ça va avec la douleur, dit celui qui ne pourra plus jouer au hockey avec contact. C'est sans compter que je ne peux pas faire grand-chose présentement à part me reposer, et ça, je trouve ça difficile. »

Un électricien dans la vie de tous les jours, Demers ne sait pas quand il pourra retourner travailler. Tant qu'il aura de la douleur, il ne pourra rien faire. 

« C'est dur. Mais vous savez, il y a toujours pire que nous dans la vie. Ce qui arrive nous remet en pleine face que la santé, c'est précieux. »

Les incidents survenus à Lachute ont fait énormément jaser sur les médias sociaux à la suite de l'article paru dans La Voix de l'Est de jeudi. Certains, voire plusieurs, ont affirmé que Demers et Alexandre Marcoux devraient carrément entreprendre des poursuites judiciaires. 

« Honnêtement, je n'ai pas pensé à ça. Présentement, je me repose, je prends soin de moi. J'imagine que c'est la même chose pour Alexandre. Je ne me suis pas arrêté à la question encore. On verra... »

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer