Mathieu Papineau veut comprendre

Mathieu Papineau a amassé une quinzaine de points,... (Joe)

Agrandir

Mathieu Papineau a amassé une quinzaine de points, dont sept buts, depuis le début de la saison.

Joe

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Waterloo) Plusieurs partisans ont été déçus par la performance et par la défaite subie par les Maroons face au Condor de Saint-Cyrille à l'aréna Jacques-Chagnon samedi dernier. L'attaquant Mathieu Papineau, lui, affirme qu'il était « très fâché » en quittant Waterloo.

Mais Papineau n'en est pas resté là. En début de semaine, il a écrit à chacun de ses coéquipiers pour savoir de quelle façon ils expliquaient la performance franchement décevante que venaient de livrer les Maroons et pour leur demander si, selon eux, il y a quelque chose qui cloche au sein de l'équipe.

« Les gars m'ont tous répondu, lance celui qui a marqué sept buts et qui a amassé 15 points depuis le début de la saison. Ce qui est revenu très souvent, c'est que la chimie n'est pas à son meilleur dans le vestiaire. L'esprit d'équipe est bon, mais ce n'est pas parfait, il manque ce petit quelque chose qui ferait probablement la différence. »

Papineau a donné un exemple bien simple.

« Ça prend pas grand-chose. Quand un gars fait une erreur et qu'il rentre au banc, on devrait lui donner une bonne tape dans le dos au lieu de lui donner de la m... comme on le voit des fois cette saison. Ce sont des détails comme ça qui font la différence. La saison dernière, c'était le festival de la tape dans le dos sur le banc. Il faut revenir à ça. »

Les Maroons ont une fiche de cinq victoires et cinq défaites. Ce n'est pas catastrophique quand on sait qu'ils ont perdu leurs trois premiers matches et qu'ils ont remporté cinq de leurs sept derniers. Mais Papineau en est un autre qui s'attend à beaucoup mieux de son équipe.

« Quand je regarde notre alignement, je me dis que lorsque ça va se mettre vraiment à cliquer, y'a pas beaucoup d'équipes qui vont pouvoir nous battre. Sur papier, on est bons partout. »

Et les Maroons en arrachent particulièrement à la maison, où ils ont une fiche de deux victoires et quatre défaites.

« Je cherche un lien, mais je n'en trouve pas. C'est probablement du hasard. C'est surtout dommage pour nos partisans, qui sont parmi les meilleurs de la ligue. J'étais vraiment déçu pour eux samedi passé. »

Individuellement parlant, Papineau se dirige vers une autre bonne campagne, lui qui avait récolté 25 points en 19 matchs la saison dernière.

« Ça va bien en attaque, mais je commets trop d'erreurs dans notre territoire. Comme tout le monde, je pourrais être meilleur. »

Les Maroons visitent les Loups de La Tuque (5-3) vendredi soir. Il s'agira de leur seul match du week-end. Ils devront toutefois faire sans deux gros morceaux, soit Josh Desmarais (raison professionnelle) et Jason Crack (raison personnelle).

« J'entends de belles choses au sujet des Loups. C'est un long voyage, le match est présenté tard (à 21 h), mais il va falloir être prêts. Je ne veux pas qu'on se retrouve à nouveau avec une fiche en bas de ,500 », termine Mathieu Papineau.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer