Chicoine rêve à un championnat avec les Inouk

Gabriel Chicoine affirme avoir vécu une expérience «enrichissante... (Alain Dion, La Voix de l'Est)

Agrandir

Gabriel Chicoine affirme avoir vécu une expérience «enrichissante et exceptionnelle» au tournoi de la Coupe de l'Est du Canada.

Alain Dion, La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Granby) Gabriel Chicoine avait le sourire facile lorsqu'il est débarqué au centre sportif Léonard-Grondin jeudi après-midi pour la séance d'entraînement des Inouk.

Chicoine et son coéquipier Maxime Borduas ont aidé l'équipe de la Ligue de hockey junior AAA du Québec à remporter la Coupe de l'Est du Canada mercredi soir à Cornwall. Le défenseur de Saint-Dominique a parlé d'une expérience « enrichissante et exceptionnelle ».

« On avait un super alignement, on avait probablement plus d'expérience que les Ontariens, mais on avait aussi un excellent esprit d'équipe, a décrit Chicoine. Et Pierre Petroni, il faut le dire, est un excellent entraîneur. Il est toujours bien préparé, il sait parler à ses joueurs et il les garde toujours sur le qui-vive. »

Chicoine a su à la dernière minute qu'il avait été choisi pour remplacer un joueur des Flames de Gatineau à Cornwall où, dit-on, il a joué de l'excellent hockey.

« Je l'ai appris après notre match à Chambly dimanche en début de soirée. Je me suis immédiatement rendu à Longueuil, d'où l'équipe de la LHJAAAQ partait. C'était spécial, je n'ai pas eu le temps de réagir, mais j'étais content. »

Même s'il était là appelé en relève, Chicoine avait sa place au sein de l'équipe du Québec. Après tout, il montre un impressionnant total de 22 points après 20 matchs avec les Inouk. L'entraîneur Patrick Gosselin parle d'un athlète « qui travaille fort et qui cherche toujours à s'améliorer ».

« Je suis content de ma saison, c'est certain. À 19 ans, j'ai aussi plus de responsabilités et j'ai davantage confiance en moi. Ça explique une bonne partie de mes succès. »

Après 20 matchs, il a déjà amassé un point de plus que durant toute la dernière saison.

« On parle beaucoup de mes statistiques, mais le plus important, ça reste le travail dans mon territoire. J'essaie d'éviter de mettre mon équipe dans le trouble le plus possible. »

Le goût de la victoire

Les Inouk (13-5-2) ont rendez-vous avec l'Arctic de Saint-Léonard (16-5-1) vendredi soir au centre sportif Léonard-Grondin dans ce qui ne s'annonce pas un match facile. Nathan Ward-Raymond sera devant le filet.

« Je trouve la ligue très équilibrée cette saison, a repris Gabriel Chicoine. Les matchs faciles sont rares. En fait, est-ce qu'il y en a ? Je ne pense pas. »

Et Chicoine l'avoue : ce qu'il a vécu à Cornwall lui donne lui aussi le goût de gagner avec les Inouk.

« Ça met l'eau à la bouche. Tu te dis : je viens de vivre quelque chose de trippant, mais triompher après huit ou neuf mois de travail, ça doit être incroyable ! »

La saison est justement longue et Chicoine est d'avis que les Inouk vont finir par venir à bout du Collège Français de Longueuil, qui s'élève au-dessus des autres équipes depuis le début de la saison.

« On a perdu en prolongation à Longueuil la semaine passée. Au hockey, tout se joue dans les détails. Avant longtemps, on va avoir le meilleur, je le sais. »

Chicoine et Borduas vont certainement recevoir un bel accueil de la part des partisans vendredi soir. Et en passant, n'oubliez votre ourson en peluche pour les enfants malades et défavorisés puisque c'est la traditionnelle soirée des toutous.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer