Borduas et Chicoine champions de la Coupe de l'Est du Canada

Maxime Borduas a enfilé un but et deux... (archives La Voix de l'Est)

Agrandir

Maxime Borduas a enfilé un but et deux aides pendant le tournoi.

archives La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Granby) Maxime Borduas et Gabriel Chicoine vont rentrer à Granby à titre de champions de la Coupe de l'Est du Canada !

Borduas et Chicoine faisaient partie de l'équipe de la Ligue de hockey junior AAA du Québec qui a été couronnée mercredi soir à Cornwall, en Ontario, à la suite d'une victoire de 5-1 remportée face à la section Robinson de la Ligue centrale du Canada.

Dirigés par Pierre Petroni, l'entraîneur du Collège Français de Longueuil, les joueurs de la LHJAAAQ ont été dominants à Cornwall, eux qui ont remporté les six matchs (de deux périodes de 20 minutes chacun) auxquels ils ont pris part. En fait, ils ont été parfaits.

Le tournoi de la Coupe de l'Est du Canada existe depuis six ans. Et c'est la quatrième fois en six occasions que les Québécois triomphent.

Borduas a réussi un but (un but gagnant) et deux passes pendant le tournoi. Chicoine a quant à lui été blanchi, mais on raconte que le défenseur a effectué du bon travail.

Édouard Michaud, l'an dernier, Jonathan Delorme et Mikael Filion, en 2013, ainsi qu'Alex Gagnon et Guillaume Bélanger, en 2011, ont été les représentants des Inouk à boire dans la Coupe de l'Est du Canada au fil des ans.

Le directeur général des Inouk, Patrice Bosch, dirigeait l'équipe de la LHJAAAQ en 2011. Il était alors entraîneur de la formation granbyenne.

« Toute une sensation ! »

Joint par La Voix de l'Est en fin de soirée, Maxime Borduas ne cachait pas sa joie.

« Gagner une coupe, y'a rien de mieux que ça !, a-t-il lancé. On avait une belle équipe, on était très forts à toutes les positions, ça a été des moments extraordinaires. Vraiment, j'ai adoré l'expérience ! »

Le no64 des Inouk était aussi satisfait de sa performance. « J'ai eu du temps de glace et j'ai fait ce que j'avais à faire », a-t-il dit.

Borduas aurait aussi attiré l'attention d'universités canadiennes. Il aurait d'ailleurs eu des discussions avec des dirigeants.

Il a enfin aimé jouer pour Pierre Petroni, un homme pas très populaire à Granby. « C'est un bon coach. Il veut gagner et il sait motiver ses joueurs. »

Borduas a enfin admis que ce triomphe le motive pour la suite des choses. « Là, je reviens avec les Inouk et tout ce que je veux, c'est gagner ! »

Le message est clair.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer