Un match des Braves de Farnham dégénère

L'entraineur et le directeur général des Braves de... (archives La Voix de l'Est)

Agrandir

L'entraineur et le directeur général des Braves de Farnham, Jean-Charles Lajoie

archives La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Farnham) Une carrière de hockeyeur terminée pour Samuel Demers et une session universitaire perdue pour Alexandre Marcoux : voici le résultat d'un match ayant dégénéré pour deux joueurs des Braves de Farnham alors qu'ils affrontaient les Knights de Lachute/Deux-Montagnes, lors de leur victoire de 8-0, dimanche.

« Ça n'a aucun bon sens. Ça prend des conséquences massues et exemplaires pour ne plus que ça se reproduise. Il faut que les personnes concernées soient mises à l'amende pour montrer qu'on n'encourage pas ça. Mes joueurs se font maganer en ho... », dénonce l'entraineur et le directeur général de l'équipe farnhamienne, Jean-Charles Lajoie, hors de ses gonds.

Un incident en première période a mis le feu aux poudres, selon Lajoie. « Un joueur des Knights, [Félix] Lauzon, s'est pris une méchante swing pour aller ramasser mon joueur, Alexandre Marcoux. Ses coéquipiers ont eu le temps de l'avertir et il a pu se protéger. Lauzon est tombé et une mêlée a éclaté. C'est alors qu'il a profité de cette distraction pour attaquer sauvagement Marcoux. Il lui a donné facilement 20 coups de poing sur la gueule. Il était vraiment sonné », peste l'entraineur Jean-Charles Lajoie, également un animateur radio populaire au 91.9 Sports. 

Le #91 des Braves a été conduit à l'hôpital, où on lui a diagnostiqué une commotion cérébrale grave. « Là, sa session universitaire est finie, avec quatre semaines à faire. Il devra tout reprendre. C'est un étudiant qui a du succès. Un match de hockey a des conséquences fâcheuses sur sa vie », souligne l'entraineur de Farnham.

Félix Lauzon a d'ailleurs été expulsé du match pour avoir molesté un officiel. Il devra répondre de ses actes devant le comité de discipline de la ligue junior AA de Laurentides-Lanaudière, la semaine prochaine. Les Knights se sont vus décerner 86 minutes de pénalité durant le match, contre 6 pour les Braves. « On s'est bien comporté de notre côté », estime l'entraineur farnhamien. 

Un autre incident est venu troubler la rencontre, mais c'est seulement après le match que les Braves ont pu constater la gravité de la situation. « Samuel Demers m'a appelé, il urinait du sang, indique Jean-Charles Lajoie. Il est allé à l'hôpital et on lui a dit que son rein était au tiers déchiré. On a comparé les dégâts à un coup de poignard. » La carrière de hockeyeur de Demers est donc terminée, puisqu'il ne pourra plus jouer avec contact, de peur d'aggraver sa blessure. 

« Un joueur pour le moment inconnu lui a donné un coup de "6 pouces" direct sur le rein. Sur la séquence, ça semblait anodin pourtant. Maintenant il ne peut plus travailler », raconte l'entraineur des Braves. 

Les Braves de Farnham « continueront à être un club de hockey talentueux et discipliné », soutient Jean-Charles Lajoie. « On ne veut pas embarquer dans ces affaires-là », conclut-il.

« Je suis assommé »

Joint par La Voix de l'Est, l'entraineur des Knights de Lachute/Deux-Montagnes, Allan Weightman, s'est montré intraitable face au comportement de son joueur Félix Lauzon. « C'était un geste salaud et il ne jouera plus pour nous », affirme-t-il, déçu que la rencontre ait été aussi violente.

Lorsqu'informé de la gravité de la blessure de Samuel Demers, M. Weightman était sans mot. « Je suis assommé. Écoute, j'ai des enfants et je n'aurais jamais voulu que ça leur arrive. Je suis un humain quand même. Je suis très sympathique aux Braves et au joueur concerné. C'est déplorable tout ça », dit-il au bout du fil, bien peiné de la situation.

« J'ai une pratique ce soir (mercredi) et je peux te dire que je veux trouver le coupable. On va sévir très sévèrement. Des gestes comme ça c'est inacceptable et je n'en veux pas dans mon équipe », ajoute-t-il.

Alain Weightman a affirmé que des gros changements vont suivre dans son équipe et qu'il va instaurer une discipline à ses joueurs. « Des têtes folles, on en veut plus », laisse-t-il tomber. 

Dans l'intérêt du blessé

De son côté, le président de la ligue junior AA de Laurentides-Lanaudière, Réjean Trudeau, a affirmé que les procédures nécessaires seront entreprises. « On va étudier tout ça et prendre nos décisions en fonction du rapport d'arbitre. Le joueur [Félix Lauzon] rencontrera le comité de discipline », dit-il.

« C'est certain que tout sera fait en fonction du joueur blessé. On déteste ça et on ne veut pas d'événements comme ça dans notre ligue », soutient-il.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer