Les cadets des Élites y croient

Quelques-uns des joueurs qui forment la redoutable équipe... (Alain Dion)

Agrandir

Quelques-uns des joueurs qui forment la redoutable équipe des Élites du football cadet : Alex Poirier, Cédric Breton, Zachary Couture, Lambert Bélisle, Charles-Antoine Goulet et Benjamin Messier.

Alain Dion

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Granby) Les Élites du football cadet du Mont-Sacré-Coeur ont un gros défi devant eux. Mais voilà, c'est avec confiance qu'ils vont s'amener à Valleyfield samedi après-midi.

En finale de la troisième division de la Ligue de la Montérégie, les Élites ont rendez-vous avec les Broncos de l'école secondaire Baie-Saint-François, une équipe qui a remporté ses six matchs du calendrier régulier avant d'écraser les Gouverneurs de Massey-Vanier en demi-finale. 

Les Broncos sont dominants. En saison régulière, ils ont inscrit 302 points (pour une moyenne de plus de 50 par match) et en ont accordé... 20. Quatre fois sur six, ils ont blanchi l'adversaire. 

« Ils sont grands, ils sont gros, ils sont énormes !, a commencé par dire l'entraîneur en chef des Élites, Benoit Penelle. Mais lorsqu'on a joué contre eux (défaite de 42-13), on a réussi à prendre les devants, on a réussi à les faire douter. Non, on ne s'en va pas chez eux en touristes. On s'en va là pour gagner ! »

Remarquez que les Élites n'ont pas à être gênés. Après tout, ils ont gagné quatre de leurs six matchs du calendrier régulier avant de disposer du Collège Durocher de Saint-Lambert et de l'école P.-G.-Ostiguy de Saint-Césaire en séries éliminatoires. 

« On a une belle équipe, on est solides, a repris Penelle, qui en est à sa 27e saison dans le football scolaire. Les gens sont étonnés parce que nous n'avons que 13 vétérans sur une trentaine de joueurs. Mais nos plus vieux s'impliquent, ils parlent aux jeunes, ils partagent leur expérience. La très belle relation entre nos vétérans et nos recrues explique une bonne partie de nos succès. » 

Bien sûr, il y a des joueurs qui s'élèvent au-dessus de la mêlée. Comme le quart Charles-Antoine Goulet et le receveur Benjamin Messier, qui forment un formidable duo en attaque. 

« Charles-Antoine doit tenter entre 20 et 25 passes par match, ce qui est exceptionnel au niveau cadet. Et même s'il a une connexion très spéciale avec Benjamin, qui est un vieil ami, il passe toujours le ballon à celui qui est le mieux placé. » 

Les Élites misent aussi sur une bonne ligne défensive. Penelle a d'ailleurs de bons mots pour Lambert Belisle, Alex Poirier et Cédric Breton. 

« Mon grand amour » 

Benoit Penelle a longtemps été associé au programme de football de J.-H.-Leclerc avant de se joindre à celui du Mont-Sacré-Coeur, il y a cinq ans.

En fait, c'est lui qui a amené le football au collège privé. 

« Le football, c'est mon grand amour, a-t-il dit. J'aime le sport, j'aime les jeunes et j'aime enseigner aux jeunes. Je pense que je vais être là encore un bout... »

Des finales interrégionales de football scolaire à Granby

Avant de tirer un trait sur une autre saison, Granby sera le théâtre de deux matchs de finale interrégionale de football scolaire.

Ce samedi à 13 h, d'abord, les Dragons de l'école secondaire de Saint-Georges-de-Beauce affronteront les Patriotes de l'école Saint-Joseph de Saint-Hyacinthe en deuxième division de la classe juvénile.

Puis, samedi prochain à 10 h, les Dynamiques du Collège Charles-Lemoyne de Longueuil se frotteront au champion de la région du Lac-Saint-Louis, dont l'identité n'est pas encore connue, en seconde division de la classe cadette.

Les matchs en question seront bien sûr présentés sur la surface synthétique du parc Jean-Yves-Phaneuf. La Voix de l'Est

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer