Les Braves domptent les Diables

Samuel Deslandes a joué un rôle de premier... (Julie Catudal, archives La Voix de l'Est)

Agrandir

Samuel Deslandes a joué un rôle de premier plan dans la victoire des Braves, lui qui a qui a brisé les reins des Diables en inscrivant le but gagnant.

Julie Catudal, archives La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Jonathan Gagnon
La Voix de l'Est

(Farnham) Les Braves de Farnham ont joué avec le feu par moments dimanche après-midi. Déployant leur attaque aux moments opportuns, ils ont tout de même battu les Diables de Mont-Tremblay au compte de 7-3.

« On a le résultat qu'on mérite parce qu'on a travaillé pour en troisième », estime Jean-Charles Lajoie, le grand patron des Braves.

Le moment pivot du match est d'ailleurs survenu au tout début du troisième engagement. Évoluant en avantage numérique, Mont-Tremblant (3-11-3) semblait alors avoir réduit l'écart à 4-3. Les officiels ont toutefois statué que six joueurs (excluant le gardien) des visiteurs se trouvaient sur la patinoire au même moment.

Quelques instants plus tard, Samuel Deslandes complétait son tour du chapeau à partir de l'enclave, doublant l'avantage de Farnham (12-2-2). Les buts de Jonathan Cloutier puis de Charles Bilodeau ont ensuite placé le match hors de la portée des Diables.

Perte de contrôle

Les Braves ont longtemps semblé se diriger vers une victoire facile devant leurs partisans. Jean-Sébastien Dufort et Samuel Demers ont d'abord marqué sur des tirs décochés à partir de la ligne bleue.

Puis, sur un jeu de puissance en début de deuxième période, Deslandes a récupéré un rebond pour faire 3-0 au tableau d'affichage. Le joueur de centre a plus tard inscrit un but splendide au terme d'une échappée, en situation d'infériorité numérique cette fois.

Alors qu'on les croyait déjà battus, les Diables ont plutôt brisé la glace par l'entremise de Pierre-Alexandre Levert. Profitant d'un cafouillage en territoire farnhamien, l'imposant défenseur Tommy- Carmel a ensuite déjoué le gardien Charles-Olivier Lajoie à l'aide d'un tir frappé.

À ce moment précis, on a pu sentir le momentum basculer en faveur de la formation des Laurentides.

Jean-Charles Lajoie reconnaît qu'une mise au point été nécessaire auprès de ses joueurs. « Les gars se sont pris en main et les messages se sont passés en deuxième après qu'on ait refusé de s'oublier pour la cause de l'équipe. »

« C'est une game mentale. Tu finis toujours, la nature humaine étant ce qu'elle est, par tomber dans une zone de confort. Être plus soft et passif. Tu deviens plus laxiste dans tes couvertures. »

On retiendra que les Braves ont su se ressaisir à temps.

Samuel Deslandes a sans contredit joué un rôle de premier plan dans la victoire, lui qui a inscrit le but gagnant celui qui a brisé les reins des Diables. Le numéro 11 a terminé le match avec une récolte de quatre points. Toujours menaçant, l'ailier Jonathan Cloutier a amassé un but et deux aides.

Sans Harrisson

Embauché comme entraîneur associé la semaine dernière, Rémy Harrisson était absent dimanche, étant parti en tournoi avec l'un de ses fils.

Malgré les absences de Jérémy Nadeau-Fortin (blessé à l'épaule) et d'Alex Marcoux (études), les Braves misaient par ailleurs sur un alignement particulièrement garni. Un total de 19 joueurs étaient en uniforme, dont les réservistes Mikael Forand et Matthew Caldwell.

« J'aime bien me rapprocher d'un banc plein. Ça aide à passer les messages. Ça garde tout le monde un peu plus sharp », indique Jean-Charles Lajoie.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer