Jocelyn Roy proclamé pilote de l'année

Jocelyn Roy (à gauche) et Denis Ruel ont... (fournie par Joe Labrie)

Agrandir

Jocelyn Roy (à gauche) et Denis Ruel ont mis la main sur les deux trophées les plus prestigieux lors du banquet de l'Autodrome Granby.

fournie par Joe Labrie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sainte-Rosalie) Les gens de l'Autodrome Granby ont décerné à Jocelyn Roy la Coupe Bob-Gatien, remise au pilote de l'année, à l'occasion de leur banquet annuel, tenu samedi soir au Domaine de l'Érable, à Sainte-Rosalie.

Certains ont été surpris en entendant le nom de Roy prononcé. Car, avouons-le, le bonhomme a son franc-parler, il a mauvais caractère et il ne craint pas de brasser en piste. Mais voilà, c'est un sapré pilote !

« S'il y en a qui sont surpris, je suis encore plus surpris qu'eux !, a lancé Roy, émotif, en entrevue. Moi, je ne suis pas collé sur personne, je ne fais partie d'aucune gang et je sais qu'il y en a plusieurs qui ne m'aiment pas. Mais je fais de la course avec coeur, je me donne à 100 %. Je suis surpris de recevoir ce trophée... mais je suis content en maudit ! »

Qu'on l'aime ou non, il était difficile, sinon impossible, de passer à côté de Roy. En 2016, ainsi, il a remporté un énième championnat en prostock à l'Autodrome, il a terminé deuxième au combiné des pistes de Granby et de Saint-Marcel, il a remporté le titre de la série prostock Ultime et il a mis la main sur le championnat de la série DIRTcar dans sa catégorie.

Jocelyn Roy demeure M. prostock. Plus que jamais, devrions-nous ajouter.

« J'ai la course dans le sang. Je serais revenu en 2017 même si je n'avais pas gagné ce trophée, mais c'est sûr que ça m'encourage encore plus à continuer. C'est comme une bonne tape dans le dos. Merci aux dirigeants de l'Autodrome­ qui m'offrent cette récompense, même si je leur donne de solides maux de tête des fois ! »

En 2013, Roy, de mauvaise humeur, avait boudé l'Autodrome et avait préféré courir dans l'État de New York le vendredi soir.

« Jocelyn n'est pas facile, c'est vrai, mais c'est un pilote de grand talent, a expliqué Dominic Lussier, promoteur et copropriétaire de la piste de Granby. Il a connu une saison exceptionnelle et il mérite entièrement d'être honoré. »

La Coupe du président à Denis Ruel

Décernée à la personnalité de l'année dans le monde du stock-car sur terre battue, la Coupe du président a quant à elle été remise à Denis Ruel, cet ex-champion en classe récent modèle qui, après sa carrière comme pilote, a continué à travailler à l'Autodrome dans diverses fonctions.

Ruel, de Roxton Pond, a été quatre fois champion au Rebel Speedway et une autre fois champion à l'Autodrome Granby. Il s'est retiré en 1986.

« L'Autodrome, c'est une grande partie de ma vie, a-t-il dit, lui aussi ému. J'ai couru, j'ai travaillé dans les puits, j'ai été assistant-signaleur, mais là, c'est terminé. À partir de l'an prochain, je vais me contenter de regarder les courses depuis les estrades. À 69 ans, j'aime encore ça, mais je suis fatigué. »

Il a toutefois ajouté qu'il sera « toujours disponible si les dirigeants­ sont mal pris ».

Passionné un jour...

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer