Le Collège Français trop fort pour les Inouk

Les Inouk ont tout tenté pour revenir de... (Archives, La Voix de l'Est)

Agrandir

Les Inouk ont tout tenté pour revenir de l'arrière, mais ils se sont finalement inclinés 7-4 face au Collège Français de Longueuil vendredi soir.

Archives, La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Maxime Massé
La Voix de l'Est

Malgré une bonne opposition, les Inouk se sont inclinés 7-4 face au Collège Français de Longueuil vendredi soir au Colisée Jean-Béliveau. Ce revers a mis fin à la série de trois victoires du club granbyen.

« C'est une performance honnête qu'on a livrée à Longueuil. Les gars ont fait preuve de caractère, ils ont travaillé fort et on est revenu dans le match après un mauvais départ. On a toutefois commis une ou deux erreurs de trop qui ont fait la différence », a résumé l'entraîneur-chef des Inouk, Patrick Gosselin.

Les joueurs du Collège Français (14-1-0) ont en effet vite montré pourquoi ils trônent au sommet de la division Martin St-Louis de la Ligue de hockey junior AAA du Québec en se bâtissant une avance de 3-0 dès la première période.

Après seulement quatre minutes d'écoulées, Maxime Chagnon a inscrit le premier but du match en complétant une pièce de jeu amorcée par William Lemay. William Jacques a ensuite doublé l'écart à mi-chemin dans l'engagement initial.

Chagnon est ensuite revenu à la charge à la 12e minute de jeu avec son deuxième but de la rencontre et son 10e de la saison. Tout juste de retour de la LHJMQ, le gardien Jimmy Lemay a alors cédé sa place à Nathan Ward-Raymond devant le filet des Inouk.

Lemay avait signé un gain et un revers tout en conservant une moyenne de buts alloués de 3,79 lors de son séjour avec les Oceanics de Rimouski. Les trois buts qu'il a accordés sur 13 lancers vendredi ont toutefois suffi à mettre fin à sa soirée de travail.

« Il fallait qu'on trouve un moyen de couper le momentum de Longueuil et c'est la stratégie qu'on a décidé d'utiliser », a noté Gosselin, précisant qu'il ne considérait pas que Lemay avait été faible devant sa cage. 

Remontée insuffisante

Bien installé dans le siège du conducteur, le Collège Français semblait trop fort pour les Inouk au terme du premier vingt.

Les Inouk ont toutefois eu un regain de vie en début de deuxième période lorsqu'Édouard Michaud a déjoué Stefano Cantali pour porter la marque à 3-1. Après avoir vu Longueuil- répliquer, William Leblanc et Jacob Brousseau ont marqué- tour à tour pour Granby.

Tirant de l'arrière par un seul but, les Inouk étaient dans une belle position pour poursuivre leur remontée en troisième période, mais Isaiah Gallo-Demetris a refroidi leurs ardeurs en faisant mouche à 13 : 24 dans le dernier tiers.

Avec un peu moins de deux minutes à faire au match, William Duperron a ensuite brisé les reins des Inouk en portant le pointage à 6-3 en faveur des locaux.

Le défenseur des Inouk Gabriel Chicoine a marqué son 3e but de la campagne alors qu'il restait 47 secondes au tableau indicateur, tout juste avant que Gallo-Demetris- inscrive le dernier but du match dans un filet désert.

« Malgré le score, ça a été un bon match. On a bien compétitionné. Lougueuil est sorti plus fort que nous dans les 20 premières minutes, mais on n'a pas à rougir de notre performance contre eux en 2e et 3e période. Il y a quelques erreurs qui nous ont cependant fait mal et on a manqué de temps en fin de match », a analysé le coach des Inouk.

Jimmy Lemay aurait certainement espéré faire mieux à son retour avec les Inouk, lui qui a cédé trois buts sur 13 tirs. Ward-Raymond a alloué trois filets sur 19 lancers, tandis que Stefano- Cantali a repoussé 35 tirs pour le Collège Français.

Il s'agissait du second revers de Granby en autant de matchs face à Longueuil. Les Inouk (9-5-1) tenteront de renouer avec la victoire dès dimanche. Ils rendront alors visite aux Rangers de Montréal-Est (5-10-0).

« Ils n'ont pas la meilleure fiche, mais ils ne nous donneront pas les deux points gratuitement. Dans cette ligue, si tu n'arrives pas près, tu peux te faire surprendre par n'importe qui. Ça va être à nous de sortir fort », a conclu Gosselin.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer