Dimitri Waardenburg veut saisir sa chance

Dimitri Waardenburg participera au gala d'arts martiaux mixtes... (Julie Catudal, archives La Voix de l'Est)

Agrandir

Dimitri Waardenburg participera au gala d'arts martiaux mixtes présenté par TKO MMA à Montréal, le 4 novembre.

Julie Catudal, archives La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Granby) Dimitri Waardenburg se définit comme un combattant, un fighter, pour reprendre son propre terme. Autrement dit, il aime se battre. Et quand les gens de TKO MMA ont annoncé la renaissance de l'organisation et qu'ils lui ont offert un contrat pour trois combats, il s'est laissé convaincre assez facilement.

Les organisations d'arts martiaux mixtes ont été nombreuses à naître et à mourir au cours des dernières années au Québec. Mais TKO MMA est certainement celle qui a connu le plus de succès, allant même jusqu'à servir de vitrine à Georges Saint-Pierre. Stéphane Patry est l'homme derrière TKO MMA.

« Stéphane a beaucoup de contacts et il a fait beaucoup pour le sport, explique le Granbyen âgé de 27 ans. C'est une belle chance qu'il m'offre : la chance de véritablement me faire connaître et de gravir les échelons. »

Waardenburg participera au gala présenté par Patry le 4 novembre à La Tohu, à Montréal. Il affrontera le Torontois Malcolm Gordon.

« Depuis une dizaine d'années, je me suis battu pour à peu près toutes les organisations d'arts martiaux mixtes au Québec. Ce n'était pas toujours sérieux. Quand on voit toute la promotion qu'il y a autour du gala du mois de novembre, on voit que c'est autre chose. »

Diffusé sur UFC Fight Pass

Pour vous donner une idée, la soirée sera présentée en direct sur la chaîne américaine Fight Network ainsi que sur UFC Fight Pass, la chaîne en ligne de l'UFC. RDS2 diffusera l'événement en différé.

Mais pour revenir à Waardendurg, qui a une fiche de 11 victoires et sept défaites chez les professionnels en arts martiaux mixtes, notons qu'il revient d'un camp d'entraînement au Brésil et qu'il prend très au sérieux l'opportunité­ qui s'offre à lui.

Il est entraîné par son père, Dirk Waardenburg (Speedy Gym), et par Lee Villeneuve, de Beloeil. « Je vais me battre à 130 livres. Je m'entraîne dur. Je serai prêt, soyez-en assuré. »

Waardenburg, qui a aussi livré un combat pro en boxe, intéresse aussi le Groupe Yvon Michel (GYM). Mais pour l'heure, il va se concentrer sur les arts martiaux mixtes.

Deux autres combattants granbyens monteront aussi dans l'octogone le 4 novembre. Il s'agit du poids lourd Adam Dyczka (2-0), aussi connu dans le monde de la boxe, et du vétéran Yan Pellerin (9-13), qui a déjà joué au hockey senior.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer