Les «gros espoirs» de Gabriel Tremblay

Gabriel Tremblay a effectué un retour dans l'alignement... (Catherine Trudeau, La Voix de l'Est)

Agrandir

Gabriel Tremblay a effectué un retour dans l'alignement face aux Mustangs.

Catherine Trudeau, La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Granby) Gabriel Tremblay a effectué un retour au jeu vendredi soir après avoir raté deux matchs en raison d'une coupure à l'index de la main gauche. Clairement, le jeune homme était heureux d'enfiler à nouveau l'uniforme.

«Quand tu aimes jouer au hockey, tu n'aimes pas rater des matchs, a expliqué le no. 78, rencontré avant la période d'échauffement. Et moi, j'aime jouer au hockey.»

Tremblay s'est blessé avec un exacto en fabriquant un kiosque dans le cadre d'un projet scolaire. Le Granbyen étudie en gestion du commerce au cégep local.

«Je suis assez satisfait de mon début de saison, a-t-il repris. On me demande d'apporter de l'énergie et je pense que j'ai bien fait mon travail jusqu'ici.»

Et avant d'affronter les Mustangs, Tremblay avait tout de même amassé neuf points, dont six buts, en 10 matchs. Pas vilain pour un joueur d'énergie...

«Je ne me suis pas fixé d'objectifs personnels avant le début de la saison. J'ai 19 ans et tout ce que je veux, c'est gagner. On a une bonne équipe, on peut se rendre loin.»

Dans l'édition de vendredi de La Voix de l'Est, Nathan Ward-Raymond a néanmoins affirmé que les Inouk avaient une famille «à recréer».

«Il a raison. Mais l'ambiance est bonne dans le vestiaire. La famille, elle sera recréée complètement rendu aux Fêtes, je peux vous le garantir. On a un bon groupe, on a une bonne gang.»

Les Inouk connaissent un bon début de saison, mais ils ne sont pas dans la même classe que les Cobras de Terrebonne (aucune défaite après 14 matchs) et le Collège Français de Longueuil (une seule défaite après 14 matchs), deux équipes contre lesquelles ils ont d'ailleurs perdu.

«On a autant de talent que Terrebonne et Longueuil. Lorsqu'on a perdu contre eux, on aurait d'ailleurs dû gagner. La saison est jeune. On va les battre avant longtemps.»

Car Tremblay, qui avait réussi 20 buts et 47 points la saison dernière, insiste: il croit fermement en son équipe.

«Notre fiche est bonne, mais on est encore meilleurs qu'elle ne l'indique. Moi, j'ai de gros espoirs», a-t-il conclu.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer