Shaw est passé au confessionnal avec Quintal

Malgré le fait que la saison vient à... (Archives La Presse)

Agrandir

Malgré le fait que la saison vient à peine de commencer, Andrew Shaw n'en est pas à ses premières frasques.

Archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne

Avant de disputer un premier match officiel devant la foule du Centre Bell mardi soir, l'attaquant Andrew Shaw avait rendez-vous avec Stéphane Quintal, du Département de sécurité des joueurs de la Ligue nationale, vers l'heure du midi.

Cette rencontre fait suite au croc-en-jambe que Shaw a donné à Johan Larsson des Sabres de Buffalo à la toute fin de la rencontre de jeudi dernier.

Shaw s'est vu infliger une inconduite de partie, mais n'a reçu aucune sanction additionnelle de la part des autorités de la ligue.

Malgré le fait que la saison vient à peine de commencer, Shaw n'en est pas à ses premières frasques.

Lors d'un match préparatoire contre les Capitals de Washington au Centre Bell, il avait servi une violente mise en échec par derrière à l'endroit de Connor Hobbs. Ce geste lui avait valu une suspension de trois matchs, qu'il a servie pendant le calendrier préparatoire.

Shaw avait également écopé une suspension d'une rencontre pendant les séries éliminatoires du printemps dernier pour des propos jugés inappropriés.

« J'espère apprendre certaines choses », a déclaré Shaw, dans le vestiaire de l'équipe mardi matin, avant de se rendre à ce rendez-vous.

« Il (Quintal) sait le genre de joueur que je suis, qui joue toujours à la limite. Il veut s'assurer que je ne franchisse pas cette limite, que je continue de faire ce que je dois faire pour connaître du succès et de s'assurer que tout le monde est en sécurité sur la patinoire. »

Shaw a affirmé qu'il était ouvert à ce genre de rencontre.

« Je ne veux pas qu'on me colle cette réputation. Je ne suis pas ce genre de personne. Je joue avec ardeur, "dans le visage" de mes rivaux. Mais si vous appreniez à me connaître, vous verriez que je suis un bon gars. Je ne veux faire de mal à personne. Je veux apprendre de tout ce que j'ai vécu au cours des derniers mois et m'améliorer en tant que personne. »

De son côté, l'attaquant des IceCaps de St. John's Michael McCarron n'a pu s'empêcher de franchir la « ligne », et en conséquence il a été suspendu pour deux matchs par la Ligue américaine de hockey mardi. L'incident s'est produit pendant une bagarre lors du match du 16 octobre contre les Bruins de Providence.

Le gardien Carey Price... (Archives La Presse) - image 2.0

Agrandir

Le gardien Carey Price

Archives La Presse

Price s'entraîne avec l'équipe

Par ailleurs, le gardien Carey Price s'est entraîné avec ses coéquipiers pour la première fois depuis le début du calendrier régulier, mardi matin, mais la date de son retour au jeu demeure inconnue.

«C'est trop tôt pour répondre à cette question», a rétorqué l'entraîneur-chef Michel Therrien au sujet de la possibilité que Price soit en uniforme jeudi soir, lors de la visite des Coyotes de l'Arizona.

«Après avoir subi un virus comme celui-là, il faut tous comprendre que son niveau d'énergie n'est pas ce qu'il devrait être. Aujourd'hui, c'était son premier entraînement avec l'équipe et on s'entend tous pour dire qu'il s'agissait d'un entraînement de matin de match. Ce n'est pas comme un vrai entraînement. On prend ça une journée à la fois», a-t-il ajouté.

Price a partagé les filets avec Charlie Lindgren et Al Montoya. Price a été l'un des premiers à quitter la patinoire et il n'a pas rencontré les journalistes.

Il s'agit d'une amélioration pour le gardien no 1 du Tricolore, qui avait enfilé l'uniforme et s'était entraîné pour la première fois en huit jours, mais en solitaire, lundi. Affaibli par un virus, Price a raté les deux premiers matchs du Canadien, jeudi à Buffalo et samedi à Ottawa.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer