Les Inouk rossent les Montagnards

Les Inouk ont tournoyé autour du filet des... (Julie Catudal, La Voix de l'Est)

Agrandir

Les Inouk ont tournoyé autour du filet des Montagnards tout au long du match, l'emportant finalement par la marque de 9-3 devant leurs partisans.

Julie Catudal, La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Maxime Massé
La Voix de l'Est

(Granby) On dit qu'il ne faut pas vendre la peau de l'ours avant de l'avoir tué. Si l'on se fie au proverbe, les Inouk pourront passer chez le marchand de fourrure ce matin, eux qui ont massacré les Montagnards de Sainte-Agathe par la marque de 9-3 dimanche après-midi devant 496 spectateurs au Centre sportif Léonard-Grondin.

Après une première période un peu brouillonne qui s'est soldée par une égalité de 1-1, les Inouk ont vite repris du poil de la bête. C'est une poussée de six buts au deuxième vingt qui leur a finalement permis de mettre le match hors de la portée de leurs rivaux.

Philip Sardinha a mené la charge pour les Inouk avec un tour du chapeau et deux aides. En fait, toute l'équipe a contribué à ce festival offensif alors que seulement trois joueurs des Inouk n'ont pas récolté de point durant la rencontre.

«Ça a été un bon match. Ça a été long avant qu'on se mette dedans en première période, mais une fois qu'on s'est mis à exécuter notre plan de match, on a connu beaucoup de succès. On a bien utilisé notre vitesse, on a fait travailler leurs défenseurs et ça a rapporté», a résumé l'entraîneur-chef des Inouk, Patrick Gosselin.

Un absent de taille

Il faut dire que les Montagnards étaient privés de quelques éléments importants comme Dany Coulombe qui avait été rappelé par le Phoenix de Sherbrooke après avoir signé un contrat de joueur affilié vendredi dernier. Coulombe, qui occupe le troisième rang des marqueurs et a été nommé joueur offensif du mois de septembre, a inscrit 17 buts et 11 aides en 11 matchs jusqu'ici dans la LHJAAAQ.

L'attaquant Gary-Joe Angnatuk purgeait quant à lui le premier de ses trois matchs de suspension pour un geste commis lors d'un rude duel entre les Montagnards et les Panthères de St-Jérôme vendredi dernier.

Les Inouk ont néanmoins fait du bon travail pour neutraliser la seconde meilleure offensive du circuit, limitant les Montagnards à 27 lancers. La bridage défensive, Gabriel Chicoine en tête, a notamment été solide en infériorité numérique et en sortie de zone.

«Les attaquants se sont aussi bien repliés pour venir aider les défenseurs. Il faut leur donner le crédit. Ils ont fait une belle job là-dessus. D'avoir accordé juste trois buts aux Montagnards, c'est quelque chose d'encourageant», a reconnu Patrick Gosselin.

Sardinha s'amuse

Vincent Éthier a été le premier à s'inscrire au pointage en milieu de première période. Après une mise au jeu remportée en zone adverse, l'attaquant des Inouk s'est dirigé vers le devant du filet où il a repris son propre retour pour faire 1-0. William Claveau a répliqué pour Ste-Agathe en supériorité numérique moins de trois minutes plus tard.

À leur retour du vestiaire, les Inouk étaient partout sur la glace et ont enchaîné avec quatre buts sans riposte au début de la période médiane. Joel Caron, le meilleur buteur de la Ligue, a par la suite réduit l'écart à 5-2, mais Granby a scié les jambes de ses adversaires en revenant à la charge avec deux autres filets en fin de deuxième.

Ayant alloué sept buts sur 30 tirs, Brady Labrecque a alors cédé sa place à Nicolas Cyr devant la cage des Montagnards. Cela n'a pas ralenti Sardinha qui a planté le dernier clou dans leur cercueil avec ses 2e et 3e buts du match lors du dernier tiers.

«Tout rentrait, a simplement noté l'attaquant bromontois en souriant. Nos passes étaient toujours sur la palette et on a bien contrôlé le jeu. Tout marchait pour nous. Une grosse victoire de 9-3 devant nos partisans, c'est toujours bon.»

William Leblanc, Édouard Michaud, Anthony Chicoine, Vincent Ouellet-Beaudry et Laurent Minville ont été les autres marqueurs dans le camp des Inouk.

Sans être trop sollicité, Nathan Ward-Raymond s'est illustré à quelques occasions, notamment en bloquant une échappée de Tommy Lapierre avec six minutes à faire en deuxième période. Il a cédé trois buts sur 27 lancers.

«Il a fait les arrêts importants quand c'était le temps. Il s'est dressé pour nous garder dans le match et c'est tout ce qu'on lui demandait», a souligné l'entraîneur des Inouk, qui recevront les Mustangs de Vaudreuil-Dorion vendredi soir prochain.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer