Le dernier mot au Collège Français

En début de deuxième période, Isaiah Gallo-Demetris a... (Julie Catudal)

Agrandir

En début de deuxième période, Isaiah Gallo-Demetris a déjoué Nathan Ward-Raymond, inscrivant ainsi le premier but du Collège Français.

Julie Catudal

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Granby) Les Inouk n'ont pas joué un mauvais match, vendredi soir au centre sportif Léonard-Grondin, mais ce ne fut pas suffisant pour venir à bout du Collège Français de Longueuil, qui a raflé une 11e victoire en 12 sorties.

Devant 692 spectateurs, la meilleure foule de la saison, les Granbyens se sont inclinés 5-4. S'ils ont aussi bien patiné que les joueurs de Pierre Petroni, ils ont toutefois perdu la bataille de l'exécution et aussi celle de la discipline.

Ceci dit, on a eu droit à un bon match, à un bon spectacle. Il y avait du talent sur la glace, l'intensité y était et les deux équipes voulaient gagner.

En arrière 4-2 après 40 minutes de jeu, les Inouk ont créé l'égalité à 2: 45 de la troisième à la suite de buts inscrits par Laurent Minville et Maxime Borduas à... sept secondes d'intervalle. Mais Jason Lanoue, avec son deuxième du match à 6: 22, a marqué le filet qui allait faire la différence.

«C'est vrai qu'ils ont mieux exécuté que nous, a avoué l'entraîneur des Inouk, Patrick Gosselin. Parfois, ce sont les détails qui font la différence et ça a été le cas ce soir. À un moment donné, tu rates ton coup en voulant dégager ton territoire, l'adversaire reprend possession de la rondelle et vient marquer. Ça ne prend pas grand-chose, des fois.»

Le Collège Français a marqué trois buts en avantage numérique, dont le filet vainqueur, inscrit à quatre contre trois.

«Les pénalités ont brisé notre rythme une couple de fois, a repris Gosselin. Et c'est clair qu'il ne faut pas ouvrir la porte à une équipe comme Longueuil.»

Perdre en équipe

Nathan Ward-Raymond a bloqué les 20 tirs dirigés vers lui en première période, sa meilleure de la saison. Les choses ont été plus difficiles par la suite, bien qu'il ait tout de même bloqué 43 rondelles.

«Nathan a fait des erreurs, mais il n'a pas été le seul, a encore souligné Gosselin. C'est un sport d'équipe et on a perdu en équipe.»

Philip Sardinha (il a ajouté une passe) et Yamy Girard ont enfilé les deux premiers buts des Inouk, qui ont effectué un total de 40 tirs sur Vincent Dubuc, qui a cédé les quatre fois, et Stéfano Cantali. Édouard Michaud et Charles-Antoine Jolin ont récolté deux mentions d'aide chacun.

Girard a fort probablement été le meilleur attaquant des Inouk vendredi.

Alex Dufour-Lafontaine a reçu un appel de dernière minute de Val-d'Or et il passe finalement un autre week-end avec les Foreurs. Gabriel Tremblay, qui s'est coupé à un doigt en bricolant à la maison, et Alec Richer, blessé à un genou, n'étaient pas en uniforme non plus.

Les Inouk (6-4-1) recevront les Montagnards de Sainte-Agathe, qu'ils avaient éliminé en sept matchs en demi-finale la saison dernière, dimanche après-midi.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer