Jonathan Bernier raconte P.K. Subban

Raconte-moi P.K. Subban est ni plus ni moins qu'une... (jaquette de couverture)

Agrandir

Raconte-moi P.K. Subban est ni plus ni moins qu'une mini biographie du défenseur.

jaquette de couverture

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Granby) Jonathan Bernier ne s'en cache pas: lorsqu'on lui a proposé d'écrire un bouquin sur P.K. Subban dans le cadre de la série Raconte-moi, publiée par les Éditions Petit Homme, il n'a pas hésité une seconde avant de dire oui.

«P.K., c'est un sujet en or! , lance le Granbyen, qui couvre les activités du Canadien pour Le Journal de Montréal. C'est un bon joueur, un joueur spectaculaire, une personne généreuse, un athlète qui ne laisse personne indifférent. Il y avait tellement de choses à raconter...»

Il y a deux ans, on s'en souviendra, Bernier avait proposé Sur le beat du Canadien, un livre où une trentaine de journalistes affectés à la couverture du Tricolore racontaient des épisodes qui les avaient marqués. Le bouquin s'est écoulé à près de 5000 copies, ce qui est un beau succès au Québec.

«La série Raconte-moi s'adresse d'abord aux élèves du deuxième cycle du primaire, reprend l'auteur. Lorsque j'étais jeune, j'avais lu Maurice Richard raconté aux enfants, un titre de la maison d'édition Grolier, et ça m'avait marqué. Si, à ma façon, je peux donner le goût de la lecture à quelques jeunes, je vais être content...»

Raconte-moi P.K. Subban est ni plus ni moins qu'une mini biographie du défenseur. De l'arrivée de ses parents au Canada jusqu'à la transaction qui l'a envoyé aux Predators de Nashville à la fin du mois de juin.

«Cette transaction nous a compliqué la vie, avoue Bernier. J'avais fini d'écrire, nous étions dans les corrections, et j'ai dû ajouter un dernier chapitre en catastrophe. Il a aussi fallu refaire la page couverture du livre puisque, au départ, on y voyait P.K. dans le chandail du Canadien. Comme dirait l'autre, il a fallu se virer sur un 10 cents!»

Mais voilà, le Canadien a-t-il commis une erreur en échangeant l'ancien gagnant du trophée Norris?

«Seul le temps le dira, répond le journaliste. Compte tenu du talent de P.K. et de sa très grande popularité, c'est un geste audacieux. Mais le Canadien a mis la main sur un excellent défenseur en Shea Weber, on s'entend. Personnellement, j'ai été déçu quand j'ai appris la transaction. Mais il faudra voir avec le temps...»

La piqûre

Jonathan Bernier l'avoue: il a eu la piqûre lorsqu'il a écrit Sur le beat du Canadien.

«J'écris à tous les jours pour mon journal, mais écrire un livre, c'est autre chose, dit-il. On peut s'étendre, on peut prendre le temps d'expliquer, c'est totalement un autre contexte. J'aime l'expérience. Et j'ai déjà un autre projet en tête...»

Jonathan Bernier, 37 ans, est un ancien joueur des Vics. Un bon Granbyen qui habite aujourd'hui la Rive-Nord de Montréal... en attendant de revenir chez lui.

«Granby me manque. Notre maison est en vente et j'espère revenir chez moi, près de ma famille et de mes amis, avant longtemps. J'ai très hâte!»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer