Les Inouk l'emportent 4-1

Le gardien des Flames Charles-Olivier Rancourt effectue ici... (Catherine Trudeau, La Voix de l'Est)

Agrandir

Le gardien des Flames Charles-Olivier Rancourt effectue ici un de ses 38 arrêts. Il a sauvé son équipe d'une défaite par un score beaucoup moins honorable.

Catherine Trudeau, La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Granby) Les Inouk ont remporté une troisième victoire de suite, vendredi soir. Contre les Flames de Gatineau, qui sont débarqués au centre sportif Léonard-Grondin avec une seule victoire en sept matchs, ils ont fait ce qu'ils avaient à faire, sans plus. Et ça a été suffisant pour l'emporter 4-1.

À leur deuxième campagne dans la Ligue de hockey junior AAA, les Flames ne sont pas partis pour gagner plusieurs matchs encore cette saison. Limités en talent, ils ont été sauvés face aux Granbyens par un gardien en grande forme. Car autrement, ils auraient subi une défaite par un score beaucoup moins honorable.

En avance 3-1 après deux périodes, les Inouk ont joué avec le feu en troisième en écopant d'une série de mauvaises pénalités. Parlez-en à Charles-Antoine Jolin et à Keven Cloutier, qui n'ont pas terminé le match. Mais face aux Flames, ce n'était pas trop dangereux...

Jolin, qui a été puni pour coup de bâton à la tête, ratera d'ailleurs la partie opposant les Inouk à l'Arctic de Saint-Léonard, samedi soir à Saint-Jérôme, dans le cadre du Challenge de la LHJAAAQ. Il a écopé d'une suspension automatique d'une rencontre et le comité de discipline du circuit pourrait en rajouter.

Au rayon des belles choses dont nous avons été témoins vendredi, il y a la belle performance d'Édouard Michaud, qui a réussi un but et une passe après avoir raté cinq matchs en raison d'une blessure à une jambe. Et celle du gardien recrue Jimmy Lemay, qui a très bien fait les choses devant les 37 tirs dirigés vers lui.

«C'est le genre de retour que j'espérais, a souligné Michaud après le match. Je ne suis pas à 100 %, mais je suis à l'aise. Je suis content d'être enfin de retour.»

À la suite de ses succès de la saison dernière, personne ne croyait revoir le no 9 avec les Inouk en 2016-2017. Mais il n'a pas réussi à convaincre les entraîneurs du Phoenix de Sherbrooke de le garder dans leur alignement.

«J'étais déçu lorsqu'ils m'ont retourné dans le junior AAA, c'est clair, mais je savais que je revenais au sein d'une bonne équipe, avec mes chums. Et ça a l'air que je serai le premier attaquant rappelé s'il y a quelque chose...»

William Leblanc a aussi récolté un but et une passe. Joachim Vachon et Jacob Garon-Landry ont complété le pointage pour les Inouk, qui ont lancé 42 fois sur Charles-Olivier Rancourt, véritablement excellent.

Les Inouk étaient privés des services d'Alex Dufour-Lafontaine, qui passe le week-end avec les Foreurs de Val-d'Or, Jacob Brousseau, blessé à une cheville, et Alec Richer, qui purgeait le dernier de ses trois matchs de suspension.

On a annoncé une foule de 530 spectateurs, mais ils semblaient moins nombreux que ça. Les Inouk n'ont pas encore attiré 600 personnes cette saison.

Pas un grand match, mais de belles choses

L'entraîneur Patrick Gosselin a avoué que son équipe n'avait pas disputé un grand match, mais il a insisté sur le fait qu'il avait vu de belles choses.

«On a bien appliqué une couple de trucs qu'on a pratiqués cette semaine, a-t-il dit. Comme l'échec-avant en zone neutre et le positionnement sur la patinoire. Aussi, Michaud est revenu en force, ce qui est rassurant, alors que Lemay a effectué de gros arrêts. Et en fin de compte, on vient de ramasser deux autres points.»

Les Inouk ont maintenant une fiche de six victoires, deux défaites et un revers en tirs de barrage. Ce qui, effectivement, est loin d'être mauvais.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer