«Une saison très, très décevante...»

Il y a deux ans, les Incroyables (en... (Archives La Voix de l'Est)

Agrandir

Il y a deux ans, les Incroyables (en noir) enlevaient les honneurs du Bol d'Or. Depuis, ils n'ont remporté que deux matchs.

Archives La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Granby) Les Incroyables du football juvénile de J.-H.-Leclerc vont compléter leur saison en visitant les Oursons de l'école secondaire Marcel-Landry de Saint-Jean vendredi soir. Ils montrent un dossier décevant d'une seule victoire et cinq défaites.

«Décevant, c'est le cas de le dire, lance l'entraîneur en chef des Incroyables, Steven Michaud. C'est une saison très, très décevante qui se termine...»

Michaud n'y va pas par quatre chemins pour expliquer les insuccès de son club cette saison. Le problème, c'était l'esprit d'équipe.

«Avec 21 joueurs sur 32 qui terminaient leur stage juvénile, on ne peut certainement pas dire que nous manquions d'expérience. Le problème, vraiment, c'était l'esprit d'équipe. Trop souvent, beaucoup, trop souvent, les gars mettaient le "moi" avant le "nous". Combien de fois est-ce que j'ai vu des gars viser le gros jeu et le gros plaqué pour leur gloire personnelle et non pour l'équipe. Lorsque nous jouions ensemble, le succès était là. Mais ce n'est pas arrivé souvent...»

Le coach affirme que les Incroyables auraient dû remporter trois de leurs six premiers matchs. Au minimum.

«C'est une saison frustrante. Même les entraînements ont été difficiles. On joue comme on pratique, comme on dit, et il manquait toujours des gars à cause du travail ou d'autre chose.»

Michaud retiendra tout de même un peu de positif de cette saison, une deuxième très difficile de suite pour les Incroyables, qui n'avaient remporté qu'une seule victoire en 2015.

«Des joueurs m'ont impressionné. Je pense à Samuel Baillargeon, qui a excellé sur la ligne défensive, à Grégory Roy, qui a bien fait comme porteur de ballon, et à Zachary Michaud, mon fils, à qui on en a demandé beaucoup, mais qui s'est bien débrouillé au poste de quart.»

Le Bol d'Or n'a pas rapporté

Il y a deux ans à peine, les Incroyables juvéniles remportaient le Bol d'Or. Michaud s'occupait alors des quarts-arrière au sein de l'équipe d'entraîneurs de Jean Jr Petit. Certains diront que le gros trophée a coûté cher.

«Ça n'a pas vraiment rapport. On a dû reconstruire, comme toutes les équipes qui gagnent. L'affaire, c'est que le Bol d'Or n'a pas eu les effets escomptés. Je croyais que ça nous amènerait plus de nouveaux joueurs, des "verts" comme je les appelle, et une belle relève. Ça n'a pas été le cas.»

Au niveau cadet, les Incroyables ont une fiche de deux victoires et trois défaites. Chez les benjamins, ils présentent un dossier parfait de trois victoires.

«D'après ce que je peux voir, ceux qui s'en viennent pensent davantage en fonction de l'équipe. Moi, je serai là encore la saison prochaine et je veux gagner», conclut Steven Michaud.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer