Cowansville propriétaire de sa bibliothèque

La Ville de Cowansville deviendra sous peu propriétaire... (Janick Marois, La Voix de l'Est)

Agrandir

La Ville de Cowansville deviendra sous peu propriétaire de l'édifice abritant la bibliothèque municipale Gabrielle-Giroux-Bertrand.

Janick Marois, La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Michel Laliberté
La Voix de l'Est

(Cowansville) L'édifice abritant la bibliothèque municipale de Cowansville fera officiellement son entrée dans le parc immobilier de la Ville dans les prochains jours. La municipalité l'achètera au coût de 700 000 $.

La Ville se prévaudra en effet de son option d'achat pour acquérir le 608 de la rue du Sud. Elle loue l'ancienne quincaillerie depuis maintenant cinq ans, soit depuis qu'elle y a déménagé la bibliothèque Gabrielle-Giroux-Bertrand. Dès la conclusion du bail, la Ville avait manifesté son intention d'acheter l'immense bâtiment.

Depuis 2011, le conseil municipal a mis de côté 150 000 $ par année pour acheter l'édifice. La création de cette réserve s'est avérée «une sage décision», souligne Lucille Robert. «Ç'a été une bonne façon de procéder. On s'est entendus pour la louer (la bâtisse) pendant cinq ans. On a pu mettre de l'argent de côté, sans l'emprunter. Aujourd'hui, elle est à nous», indique la conseillère responsable de la culture.

La dernière année du bail, qui s'est terminée le 30 septembre dernier, prévoyait que la Ville payait un loyer mensuel de 11 565 $.

L'arrivée de la bibliothèque au centre-ville s'est fait ressentir sur son achalandage, croit Mme Robert. Elle donne comme exemple le succès des cours et conférences de l'université du troisième âge ainsi que les nombreuses autres conférences et expositions organisées dans l'édifice. «C'est un beau lieu de rencontre pour nos citoyens. Ça dynamise notre centre-ville.»

La conseillère n'a pas manqué de souligner l'heureux hasard entre la décision de la Ville de trouver un autre local pour la bibliothèque, en raison de problèmes d'infiltration d'eau dans ses locaux qui se trouvent sous le pont Eugène-Boisvert, et la fermeture de la quincaillerie. «C'est vraiment un coup de chance qu'il était encore disponible. C'est très bien situé pour nos citoyens.»

Travaux de 2,4 M$

La bâtisse étant maintenant la propriété de la Ville, le conseil doit décider s'il lancera des travaux de rénovation. L'automne dernier, un projet de 2,4 millions de dollars pour moderniser l'édifice a été présenté au ministère de la Culture. La Ville souhaite obtenir une subvention de un million de dollars de Québec.

Le Ministère a informé la Ville que son projet était admissible à un programme d'aide, a dit Mme Robert. «On doit en discuter au conseil pour la préparation du prochain budget. On a d'autres projets, comme la rénovation du pavillon de la plage. On a des décisions à prendre», a-t-elle dit en entrevue.

Notons que la Ville a investi jusqu'ici 307 500 $ dans sa nouvelle bibliothèque, notamment pour aménager des toilettes pour les usagers, des bureaux pour les bibliothécaires en plus de la salle Pauline-Martel. Celle-ci est mise à la disposition des organismes communautaires de la municipalité.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer