Le hockey scolaire prend sa place

Le Vert et Noir de Massey-Vanier et les... (Archives La Voix de l'Est)

Agrandir

Le Vert et Noir de Massey-Vanier et les Titans du Verbe Divin en action lors de la Classique de hockey scolaire du Québec, présentée le printemps dernier au centre sportif Léonard-Grondin.

Archives La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Granby) Le hockey scolaire prend de plus en plus de place dans la région et au Québec, on le sait. Encore cette saison, les écoles secondaires du Verbe Divin et de Massey-Vanier vont investir ressources humaines et financières dans le développement de nos jeunes hockeyeurs.

«Ça fait 15 ans que je fais du hockey à Massey-Vanier et c'est plaisant de constater qu'on est pris de plus en plus au sérieux et que le hockey scolaire est devenu une solide alternative, explique Patrick Bergeron, qui est responsable du programme à l'école de Cowansville. Ça fait plusieurs années que je le dis et que je le répète: le hockey scolaire, c'est la voie de l'avenir.»

Massey-Vanier a deux équipes cette saison au sein du Réseau du sport étudiant du Québec (RSEQ): une en première division de la classe juvénile et une autre en première division de la classe cadette. L'équipe de deuxième division en classe cadette a été abandonnée.

Bergeron, qui seconde Patrick Gosselin chez les Inouk, dirige les juvéniles alors que Rémy Harrisson, aussi adjoint de Gosselin avec l'équipe junior AAA, est à la barre des cadets.

Les cadets ont remporté leurs deux premiers matchs tandis que les juvéniles ont un dossier d'une victoire et un verdict nul.

«Nos cadets arrivent à maturité alors que nos juvéniles sont très jeunes, reprend Bergeron. Ceci dit, nos deux équipes seront compétitives.»

L'empreinte de Béliveau

Les Titans du Verbe Divin se sont quant à eux donné un directeur technique en la personne de Jason Béliveau, qui a connu sa part de succès derrière le banc de l'équipe M-17 majeur. En d'autres mots, Béliveau est devenu le grand patron du département hockey à l'école de Granby. Et il n'a pas mis de temps à mettre son empreinte.

«Au cours des derniers mois, j'ai travaillé fort afin d'aller chercher encore plus d'expertise au sein de notre personnel d'entraîneurs, dit-il. Nous faisons du hockey de développement et la qualité de l'enseignement est primordiale.»

Aux entraîneurs des six équipes des Titans s'ajoutent donc Andrew Gauthier (entraîneur des gardiens), Jean-Philippe Lemoine (défenseurs), François Borduas (maniement de rondelle) et Mary-Lise Jacques (power skating). Directeur général des Inouk, Patrice Bosch conseillera les entraîneurs des équipes alors que Patrick Lachapelle s'occupera des programmes hors glace.

«Tout ça pour le même prix!», lance Béliveau en riant.

Les Titans n'ont plus d'équipes dans les classes M-17 mineur et M-13, mais ils seront représentés dans le M-18, une nouvelle catégorie regroupant «la crème de la crème», pour reprendre les mots de Béliveau, des programmes de hockey de la Ligue de hockey préparatoire scolaire, et le M-16, une autre nouvelle classe.

«Après le midget AAA, ce sont dans le M-18 que les meilleurs joueurs de cette catégorie d'âge se retrouvent», souligne-t-il.

Martin Russell, qui a longtemps dirigé dans la Ligue midget AAA, est l'entraîneur des Titans M-18. Yuri Lessard (M-17 majeur), Jean-Vincent Piette (M-16), Dave Savard (M-15 majeur), Jonathan Bertrand (M-15 mineur) ainsi que Dominic Fontaine et Michaël Dubuc (M-12) seront derrière le banc des autres équipes des Titans.

La LHPS entame sa nouvelle saison en fin de semaine. L'ancien du Canadien Mathieu Darche en est le nouveau président.

«Mathieu croit fermement au hockey scolaire, c'est un bon communicateur et il a de bonnes idées», s'enthousiasme Jason Béliveau.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer