L'Impact arrache une courte victoire à Orlando

«Mes joueurs ont tout donné cet après-midi, a... (John Raoux, Associated Press)

Agrandir

«Mes joueurs ont tout donné cet après-midi, a déclaré l'entraîneur-chef de l'Impact, Mauro Biello. Leur détermination dans des conditions extrêmes, contre une équipe qui poussait et envoyait de longs ballons devant, était exceptionnelle. Nous avons trouvé un moyen de gagner ce match, ce qui montre tout notre caractère.»

John Raoux, Associated Press

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
Orlando

Ça n'a pas été facile, mais l'Impact de Montréal a consolidé son emprise sur une place en séries éliminatoires de la Major League Soccer dimanche après-midi.

L'attaquant Dominic Oduro a frappé tôt en deuxième demie et l'Impact s'est accroché pour repousser les attaques répétées de l'Orlando City SC, en route vers une courte victoire de 1-0.

L'Impact (11-10-11) convoitait une deuxième victoire de suite, après celle de 3-1 enregistrée contre les Earthquakes de San Jose au stade Saputo mercredi. Cette victoire en Floride a aussi permis aux Montréalais de grimper au quatrième rang de l'Association Est, et d'éliminer les Lions (7-11-14).

«Mes joueurs ont tout donné cet après-midi, a déclaré l'entraîneur-chef de l'Impact, Mauro Biello. Leur détermination dans des conditions extrêmes, contre une équipe qui poussait et envoyait de longs ballons devant, était exceptionnelle. Nous avons trouvé un moyen de gagner ce match, ce qui montre tout notre caractère.»

Après une première demie sans histoire, le match s'est animé au retour des équipes sur le terrain.

Oduro a surpris la défensive d'Orlando City et ouvert la marque pour l'Impact à la 56e minute, après avoir accepté un habile relais en milieu de terrain de Matteo Mancosu. Le Ghanéen s'est retrouvé seul devant le gardien floridien Joe Bendik et l'a déjoué d'un coup de pied du droit dans la lucarne. Il s'agissait du sixième filet de la campagne d'Oduro.

«Nous nous disions qu'il ne faudrait peut-être qu'une action vers le but pour marquer et nous donner l'énergie pour tenir le coup, a indiqué le capitaine Patrice Bernier. Comme de fait, nous avons réalisé une belle combinaison avec Dominic (Oduro) et Matteo (Mancosu). Ce match n'était pas évident, mais le bon résultat met de la pression sur nos poursuivants.»

Le gardien montréalais Evan Bush a ensuite dû se signaler à quelques reprises devant Kaka et Cyle Larin. Il a notamment frustré Larin en effectuant une belle sortie pour dégager le ballon à la 62e.

«C'est tout au long d'une saison qu'on gagne en assurance, a souligné Bush. Notre équipe a montré beaucoup de caractère, et cette victoire est déterminante pour la suite. Nous semblons être à notre mieux lorsque l'enjeu est grand. Nous nous motivons les uns les autres dans ces moments.»

Didier Drogba, qui ne raffole pas des rencontres disputées sur une surface synthétique comme celle du Camping World Stadium d'Orlando, n'a pas participé à la rencontre. D'autre part, Bernier a cédé son poste à Calum Mallace à la 70e minute, puis Ignacio Piatti a été remplacé par Harry Shipp à la 90e.

La chaleur s'est révélée incommodante tant pour les joueurs que les spectateurs. Des pauses ont d'ailleurs été appelées à mi-chemin de chacune des demies afin de permettre aux joueurs de se réhydrater. Sous un soleil de plomb, le thermomètre indiquait 35 degrés Celsius en début de match à Orlando.

L'Impact disposera maintenant de deux semaines de congé avant son prochain match, le 16 octobre, à domicile contre le Toronto FC.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer