Un gros manque de conviction!

Sur cette séquence, Jonathan Provencher (12) se prépare... (Julie Catudal, La Voix de l'Est)

Agrandir

Sur cette séquence, Jonathan Provencher (12) se prépare à redonner espoir aux partisans des Maroons en marquant à 48 secondes de la fin de la troisième période.

Julie Catudal, La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Waterloo) Après avoir offert du hockey inspiré et de qualité le printemps dernier en séries éliminatoires, les Maroons n'ont pas repris là où ils avaient laissé, samedi soir à l'aréna Jacques-Chagnon, alors qu'ils se sont inclinés 5-3 devant le Bellemare de Louiseville en ouverture de saison.

Les Waterlois ont perdu, mais ils ont surtout fourni un effort douteux. En clair, ça manquait nettement de conviction.

«C'est pas compliqué, on n'était pas là! , a lancé Mathieu Papineau, qui a marqué l'un des trois buts des Maroons. Les gens l'ont vu, on a passé la veillée à être deuxièmes sur la rondelle. On a joué une période, une seule, la deuxième. Ce n'est pas assez pour gagner dans cette ligue-là.»

Les visages étaient longs dans le vestiaire des locaux après le match. Et l'entraîneur Michel Deschamps, après avoir sermonné ses joueurs, était à prendre avec des pincettes lorsqu'il a rencontré les journalistes.

«C'est très décevant, a-t-il dit. Non, ce n'est pas le spectacle que j'espérais présenter à nos partisans pour entamer la saison. La première période (qui s'est terminée 2-0 en faveur du Bellemare) a été une catastrophe et nous avons eu du mal à nous en remettre, même si nous avons créé l'égalité par la suite. J'ai vu de belles affaires ce soir, mais pas assez...»

Tentant de mettre les choses en perspective, Deschamps a ensuite parlé d'une chimie à créer entre ses nouveaux joueurs (qui étaient quand même six samedi) et ceux qui sont de retour.

«Clairement, la cohésion n'était pas là. Par moments, on avait l'air perdu. Peut-être qu'il faut se donner un peu de temps, mais dans une ligue où on joue seulement 22 matches avant les séries, on n'en a pas beaucoup...»

Les 613 spectateurs ont néanmoins espéré jusqu'à la fin. Après tout, les Maroons se sont rapprochés à 4-3 avec 48 secondes à faire à la troisième avant qu'ils n'accordent un dernier but dans un filet désert.

Outre Papineau, Alex Côté et le nouveau venu Jonathan Provencher ont marqué les buts des Maroons, qui ont lancé 46 fois sur Joël Quirion, la première étoile du match. Avec deux filets, Charles Lachance a dirigé l'attaque des gagnants, qui ont effectué 40 tirs sur Olivier Laliberté.

Tranquille

Le match a été plutôt tranquille pour le reste. Deux petits combats ont pimenté la soirée, celui opposant David Godbout à Pier-Louis Nolet (on ne peut certainement pas dire que le joueur des Maroons a eu le meilleur) et celui opposant Jonathan Bouchard, qui s'est porté à la défense d'Alexandre Coulombe, à Pier-Luc Bouchard.

La visite de l'ex-Inouk Jean-Philippe Robert était attendue, mais le spectaculaire dur à cuire du Bellemare est resté chez lui, soignant, paraît-il, une commotion cérébrale.

Parlant d'anciens des Inouk, le défenseur Jason Larochelle, qui effectue un retour au hockey, ne s'est pas trop mal débrouillé à ses premiers pas au hockey senior. Il a d'ailleurs obtenu une passe.

Les Maroons recevront les Sportifs de Joliette samedi.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer