«C'est trop fort en moi»

Alexandre Coulombe entend bien sûr faire sa part... (Joe Labrie)

Agrandir

Alexandre Coulombe entend bien sûr faire sa part au sein des Maroons.

Joe Labrie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Waterloo) Avec en tête l'idée de mettre toutes ses énergies sur ses études, Alexandre Coulombe ne pensait pas qu'il allait jouer au hockey cette saison. Mais voilà qu'il sera finalement un membre à part entière des Maroons et que le directeur général et entraîneur Michel Deschamps compte véritablement sur lui.

Les Maroons entament leur deuxième saison au sein de la Ligue de hockey senior de la Mauricie, samedi soir à l'aréna Jacques-Chagnon, et le Granbyen et ex-Inouk Coulombe sera à la ligne bleue, le numéro 63 sur son chandail. Et il a hâte à ce premier rendez-vous officiel, face au Bellemare de Louiseville.

«Lorsque la saison des Inouk a pris fin le printemps dernier, j'avais vraiment l'impression que je ne jouerais pas au hockey en 2016-2017, explique l'athlète de 21 ans. Tout ce que j'avais en tête, c'est l'université. Mais j'ai été repêché par les Prédateurs de Laval, de la Ligue nord-américaine, et ça m'a chicoté. Puis, il y a eu cet appel des Maroons. Ça m'a tenté, surtout que Miguel Fortin (qui était adjoint à David Lapierre à Granby la saison dernière) était rendu à Waterloo. Je me suis dit: "Pourquoi pas! "»

Coulombe a participé aux trois matchs préparatoires des Maroons. Et il s'est amusé.

«Je me suis rendu compte que j'aimais trop le hockey pour arrêter comme ça. C'est trop fort en moi. Alors je vais étudier (en commerce à l'Université Bishop's) ... et je vais jouer au hockey. Je suis content.»

Il a aimé ce qu'il a vu de la Ligue senior de la Mauricie.

«C'est du bon hockey, un très bon niveau de jeu. Honnêtement, je n'avais pas vu un seul match de la ligue auparavant. J'ai été surpris. Il y a du talent, il y a plein de gars qui ont joué dans la LHJMQ et même plus haut. Oui, il y a de la bataille, mais ce sont les durs qui s'affrontent entre eux.»

Bien sûr, le jeu est beaucoup plus robuste que dans le junior AAA. Mais Coulombe, à 6'3 et 220 livres, a ce qu'il faut pour se défendre.

«Les entraîneurs ne m'ont rien demandé de spécial, sinon de continuer à jouer comme je le faisais avec les Inouk. Je vais prendre soin de ma défensive et je vais me porter à l'attaque de temps en temps. Ça devrait bien aller.»

Des responsabilités

Chose certaine, il a rapidement impressionné ses nouveaux patrons. À ne pas en douter, il aura sa part de responsabilités à la ligne bleue des Maroons.

«J'aime notre alignement. L'équipe s'est rendue en finale la saison dernière et je pense qu'on a ce qu'il faut pour faire un bout de chemin encore. Je veux faire ma part.»

Après avoir joué à Shawinigan, Moncton et Québec dans la LHJMQ et avec les Inouk dans la Ligue junior AAA, Alexandre Coulombe est donc prêt pour un nouveau défi.

«Je suis heureux d'être là où je suis. Présentement, c'est le meilleur des deux mondes. Je pense à mon avenir à l'université et je joue dans ma région, dans une ligue où il se joue du bon hockey. Tout est parfait!»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer