• La Voix de l'Est > 
  • Sports 
  • > Mondial de ski nautique: la médaille de bronze pour Marie-Hélène Lanthier 

Mondial de ski nautique: la médaille de bronze pour Marie-Hélène Lanthier

Marie-Hélène Lanthier, qui est denturologiste dans la vie... (fournie par David Crowder)

Agrandir

Marie-Hélène Lanthier, qui est denturologiste dans la vie de tous les jours, a effectué un retour à la compétition il y a trois ans.

fournie par David Crowder

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Karine Blanchard
La Voix de l'Est

(Granby) «Je reviens la tête pleine de merveilleux souvenirs. C'est pas compliqué, tout ce que j'avais visualisé s'est matérialisé!»

Marie-Hélène Lanthier a le sourire facile. Et avec raison. En Espagne, où elle a participé au Championnat mondial de ski nautique des 35 ans et plus, elle a remporté la médaille de bronze au combiné, en plus de ramener une brillante quatrième place en slalom et une intéressante sixième place en figures. Ses performances ont aussi permis au Canada de finir troisième au classement général.

«Je suis fière de moi, explique l'athlète de Bedford. Je me suis entraînée dur, j'ai travaillé fort, mais ça en a valu le coup.» Mais bien qu'elle ait travaillé dur, elle demeure un brin surprise d'être montée sur la troisième marche du podium à la suite de ses résultats au combiné.

«Le combiné, c'est le plus gros morceau, c'est la médaille la plus difficile à obtenir et le titre le plus prestigieux. Dans mes rêves les plus fous, je rêvais à une performance de la sorte. Cette médaille, c'est un immense accomplissement pour moi.»

En slalom, elle a réussi ses plus belles performances en carrière, établissant du même coup de nouveaux records québécois. Puis, elle a réussi un saut qui lui a permis d'établir une nouvelle marque canadienne, reléguant au second plan un record canadien établi par... sa fille.

«Avant de quitter pour l'Espagne, j'avais dit à Nellie (Allard) que je battrais son record. J'ai réussi et je n'ai pas fini de la taquiner avec mon exploit!»

«Irréel»

Marie-Hélène Lanthier, qui est denturologiste dans la vie de tous les jours, a 38 ans. Elle a effectué un retour à la compétition il y a trois ans après avoir mis sa famille en priorité pendant neuf ans. À ne pas en douter, son retour est un franc succès.

«Il ne faut pas s'en cacher, c'est difficile de devenir une athlète de pointe en ski nautique au Canada quand on ne peut s'entraîner que trois ou quatre mois par année. Quand je regarde ça, je me dis que de rentrer à la maison en tant que troisième meilleure au monde au combiné, c'est irréel. Honnêtement, je capote!»

Marie-Hélène est revenue au ski nautique lorsque ses filles Marilou et Nellie ont commencé à faire de la compétition.

«Le ski nautique, c'était loin derrière moi, mais je me suis fait prendre au jeu et j'ai redécouvert ma passion pour mon sport. Chez nous, c'est devenu un véritable sport familial. C'est tout à fait extraordinaire de partager sa passion avec ses enfants.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer