CH: le match Rouges-Blancs attire 15 000 spectateurs

Les Blancs l'ont emporté 3-2 en tirs de barrage.... (Olivier Jean, La Presse)

Agrandir

Les Blancs l'ont emporté 3-2 en tirs de barrage.

Olivier Jean, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Michel Lamarche
La Presse Canadienne
MONTRÉAL

Des rencontres intraéquipe comme celles que le Canadien a tenues au cours des trois premières journées du camp d'entraînement sont un mal nécessaire. Mais le temps est maintenant venu de passer aux choses plus sérieuses, et ça va commencer dès lundi soir à Montréal avec un premier match préparatoire contre les Devils du New Jersey.

Les quelque 15 000 spectateurs qui ont accepté de sacrifier un beau dimanche après-midi pour assister au traditionnel rendez-vous annuel entre les Rouges et les Blancs au Centre Bell ont eu bien peu à se mettre sous la dent lors du gain de 3-2 des Blancs en tirs de barrage.

C'est vrai que des piliers comme Max Pacioretty, Tomas Plekanec - qui retrouveront leurs coéquipiers sur la glace mardi matin -, Andrei Markov et Shea Weber ne sont pas revenus dans le giron de l'équipe, mais ceux sur place n'ont pas nécessairement pris la relève.

Trois des quatre buts, ceux de Nikita Scherbak et Daniel Carr pour les Blancs, et du défenseur Zach Redmond chez les Rouges, ont été inscrits pendant les dix dernières minutes du match, jouées à trois contre trois.

Radulov tranche le débat

Lors des 30 premières minutes de jeu (les clubs disputaient trois périodes de 15 minutes), les amateurs ont même été témoins de trois essais ratés lors de tirs de pénalité, dont un par Alexander Radulov, son troisième en autant de duels intraéquipe, contre Michael Condon. Brian Flynn en a aussi loupé un en troisième.

Radulov s'est repris en tirs de barrage, avec le seul but des deux formations en neuf tentatives, contre Charlie Lindgren.

«Pour les joueurs, ce sont des matchs qui ne sont pas faciles. Je le comprends très bien, a déclaré l'entraîneur-chef Michel Therrien après cette rencontre, qui a duré moins de deux heures. D'abord, ils veulent plaire aux spectateurs. Deuxièmement, quand on parle d'intensité, il y a l'aspect blessure auquel il faut faire attention, et ils ont toujours une petite réserve.

«Là, on passe à une autre étape, on a cinq matchs en sept jours et beaucoup de jeunes joueurs auront la chance de démontrer ce qu'ils sont capables de faire. Je veux voir les joueurs établis prendre tout de suite de bonnes habitudes, faire de bonnes lectures de jeu et travailler sur leur exécution. Pour les jeunes, on veut leur laisser montrer leur talent et s'assurer qu'ils soient bons dans leurs rôles respectifs», a ajouté Therrien.

Les amateurs avaient dû attendre la dernière minute de la deuxième période pour voir un premier but, marqué de l'arrière du filet par Paul Byron, des Rouges, contre Zachary Fucale. Byron, qui n'est pas passé inaperçu dimanche après-midi, a ajouté une passe sur le but de Redmond.

«Les premiers jours servent à se préparer pour les matchs à venir. Il faut jouer avec vigueur et intensité, mais tu sais que tu joues contre des joueurs de ton équipe. C'est l'occasion pour retrouver son synchronisme et se réhabituer au rythme du jeu», a déclaré Byron.

Son coéquipier Torrey Mitchell a hâte d'amorcer cette nouvelle étape, lundi, d'autant plus qu'il voit la prochaine campagne d'un bon oeil après les changements apportés à l'équipe pendant l'été.

«On a appuyé sur le bouton de remise en marche (reset button) et l'équipe est bien différente. Tout le monde est excité d'être ici et nous sommes optimistes. Je pense que nous sommes une meilleure équipe. Nous avions plusieurs bons éléments l'an dernier, mais il manquait peut-être un peu de robustesse, et je crois que nous avons amélioré cet aspect.»

"Pas de nouvelles des Russes"

Par ailleurs, Therrien a confirmé que Pacioretty et Plekanec prendront part à une première séance d'entraînement mardi matin, après des tests physiques et médicaux lundi. Mais ils ne joueront pas mardi soir, face aux Capitals de Washington.

Le mystère perdure toutefois au sujet de Markov et d'Alexei Emelin, deux des six joueurs de l'équipe invités à la Coupe du monde.

«On n'a pas de nouvelles des Russes. J'ai hâte d'en avoir, a lancé Therrien, sans pouvoir s'empêcher de rire. Je vais sûrement en avoir au courant de la journée. Dès que je vais en avoir, je vais communiquer avec eux.»

Therrien a aussi fait savoir qu'il aura plus d'informations à donner mardi au sujet du jeune défenseur Mikhail Sergachev, qui s'est blessé dimanche dernier au tournoi des recrues et qui a été laissé de côté tout le week-end.

Questionné à savoir s'il pouvait avoir été victime d'une commotion cérébrale, Therrien a plutôt parlé d'une blessure au haut du corps qui ne l'empêchait pas de chausser les patins.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer