«On sait pourquoi on a perdu»

À son premier match derrière le banc des... (Catherine Trudeau, La Voix de l'Est)

Agrandir

À son premier match derrière le banc des Inouk, Patrick Gosselin n'a pas aimé voir ses joueurs perdre la majorité de leurs batailles à un contre un.

Catherine Trudeau, La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Granby) Patrick Gosselin a aimé l'effort déployé par ses joueurs à l'entraînement cette semaine et il semble convaincu que les Inouk vont rebondir vendredi soir à Princeville.

«Les gars n'ont pas aimé rentrer au vestiaire avec une défaite il y a une semaine, surtout qu'il s'agissait du match d'ouverture, a expliqué l'entraîneur. Et ils savent pourquoi ils ont perdu.»

Les Inouk se sont inclinés 8-4 face aux Braves de Valleyfield dans le cadre d'un match où ils ont été indisciplinés et au cours duquel ils étaient trop souvent deuxièmes sur la rondelle.

«L'indiscipline a fait mal, mais nous avons aussi perdu la majorité de nos batailles à un contre un, ce qui est tout à fait anormal. On ne gagnera pas beaucoup de matchs en laissant l'adversaire toujours repartir avec la rondelle.»

Gosselin affirme qu'il s'applique présentement à mettre en place son système de jeu.

«Ce que je veux, c'est que nous soyons solides en unité de cinq. Le collectif a toujours eu le dessus sur l'individuel au sein de mes équipes.»

On n'est vraiment pas loin, remarquez bien, de la philosophie de David Lapierre, son prédécesseur derrière le banc des Inouk.

«Il y a quand même de petites nuances dans l'application», précise Gosselin.

Titan et Montagnards

Au moment de sauter sur la patinoire avec ses joueurs, jeudi, Patrick Gosselin n'avait pas encore décidé qui de Nathan Ward-Raymond, ordinaire face aux Braves, ou de la recrue Jimmy Lemay affrontera les tirs du Titan.

«Les deux risquent de voir de l'action en fin de semaine», a dit celui qui affirme continuer à apprendre à connaître ses joueurs... et qui apprend aussi à répondre aux questions des journalistes.

Les Inouk ont rendez-vous dans les Bois-Francs ce soir et ils seront de passage à Sainte-Agathe dimanche. Le Titan (1-0-1) semble vouloir reprendre de son lustre après avoir connu une saison de misère la saison dernière alors que les Montagnards (1-2), éliminés par les Granbyens en demi-finale le printemps dernier, sont en reconstruction.

«On s'en va sur la route et ce n'est jamais facile sur la route, a souligné Gosselin. Mais je m'attends à deux bons matchs de la part de nos joueurs.»

Le vétéran Charles-Antoine Jolin sera de retour dans l'alignement après avoir purgé une suspension d'un match tandis que le jeune Mathieu Patry (blessé à l'épaule) sera à nouveau absent.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer