Une implication qui satisfait grandement BRP

Alex Labbé, qui est appuyé par BRP, a... (Matthew Manor)

Agrandir

Alex Labbé, qui est appuyé par BRP, a connu de bons et de moins bons moments en série canadienne de NASCAR cette saison.

Matthew Manor

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Saint-Eustache) Les gens de Bombardiers Produits Récréatifs (BRP) sont très satisfaits de la visibilité que leur procure leur implication en NASCAR. Tellement satisfaits, en fait, qu'ils ont décidé de prolonger de deux ans leur entente avec l'écurie canado-américaine Go Fas Racing.

«Le président et chef de la direction José Boisjoli a affirmé tout récemment que l'entreprise avait fait un excellent coup en s'impliquant dans le sport automobile, a expliqué Alain Lord Mounir, copropriétaire de Go Fas Racing et responsable du programme NASCAR chez BRP. Pour mettre en valeur ses produits de marque Can-Am aux États-Unis, BRP a clairement fait un coup de maître en embrassant NASCAR.»

En Coupe Sprint, la voiture de Go Fas Racing a fini la plupart du temps entre le 30e et le 40e rang, mais elle a quand même ramené trois top 25 (deux fois Bobby Labonte et une fois Jeffrey Earnhardt), dont un top 20. En série canadienne, Alex Labbé a eu de bons et de moins bons moments.

«Alex a énormément de talent et, justement en raison de son potentiel, il est le seul pilote canadien, à mon avis, à pouvoir espérer courir en Coupe Sprint (la classe maîtresse de NASCAR) d'ici deux à trois ans, a continué Lord Mounir, rencontré à Saint-Eustache. Nous faisons du développement et nous allons faire en sorte de bien le développer.»

D'ailleurs, Lord Mounir ne peut dire exactement ce que réserve 2017 à Labbé. Peut-être courra-t-il à nouveau au Canada, mais il pourrait aussi participer au championnat de la série K&N, la série de développement de NASCAR. Il semble toutefois acquis qu'il fera quelques courses en série XFinity.

«Depuis le cigarettier Player's, aucune entreprise n'a fait autant pour le développement du sport automobile au Canada que BRP (qui commandite aussi des courses), a rappelé Lord Mounir. BRP et moi, nous sommes là pour les bonnes raisons.»

Lord Mounir investit lui-même beaucoup de sous dans l'aventure. Homme d'affaires prospère, il a aussi des liens directs avec la région, lui dont l'usine d'embouteillage des vins Julia Wine (une de ses entreprises) est située à Granby.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer