Kei Nishikori surprend Andy Murray en quarts de finale

Andy Murray a perdu sept jeux consécutifs pour... (Associated Press)

Agrandir

Andy Murray a perdu sept jeux consécutifs pour ouvrir la porte à Kei Nishikori, qui l'a emporté 1-6, 6-4, 4-6, 6-1, 7-5 en quarts de finale des Internationaux des États-Unis.

Associated Press

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Associated Press
New York

Andy Murray a perdu sept jeux consécutifs pour ouvrir la porte à Kei Nishikori, qui l'a emporté 1-6, 6-4, 4-6, 6-1, 7-5 en quarts de finale des Internationaux des États-Unis, mercredi.

En quatrième manche, un échange a été stoppé par l'arbitre Marija Cicak en raison d'un bruit retentissant provenant des haut-parleurs du stade.

Murray, deuxième tête de série et champion à Flushing Meadows en 2012, a rapidement exprimé son désaccord concernant l'interruption du jeu. Le tout est survenu alors que le Britannique menait deux manches contre une et qu'il détenait une deuxième balle de bris à 1-1.

Il a ensuite perdu les trois points suivants - et le jeu - avant de s'en prendre à nouveau à Cicak, jugeant qu'une situation similaire s'était produite plus tôt dans la rencontre et que le point n'avait pas été rejoué.

Murray a perdu sept jeux consécutifs pour s'incliner 6-1 au quatrième set et tirer de l'arrière 2-0 en cinquième manche.

Malgré tout, Murray a su rebondir pour se donner une avance de 5-4 lors de la manche ultime, mais il n'a pas été en mesure de remporter un autre jeu au cours de ce duel ayant duré près de quatre heures.

Le Britannique de 29 ans avait gagné 26 de ses 27 matchs, incluant un titre à Wimbledon, en juin, et une médaille d'or aux Jeux olympiques de Rio de Janeiro, en août. Il avait d'ailleurs vaincu Nishikori en demi-finale du tournoi olympique.

Cette fois, le finaliste des Internationaux des États-Unis en 2014 aura eu le dessus. Le Japonais affrontera maintenant le gagnant du dernier match de quart de finale opposant le champion de l'événement en 2009, Juan Martin del Potro, et la troisième tête de série, le Suisse Stanislas Wawrinka.

L'autre demi-finale masculine mettra en vedette le favori Novak Djokovic à Gaël Monfils (no 10), vendredi.

Serena Williams fidèle au rendez-vous

La N.1 mondiale de tennis, l'Américaine Serena Williams, s'est qualifiée pour la sixième année consécutive pour les demi-finales de l'US Open au terme d'un duel très accroché avec la Roumaine Simona Halep, mercredi.

La cadette des soeurs Williams s'est imposée face à la N.5 mondiale en trois sets 6-2, 4-6, 6-3 après deux heures et 14 minutes de jeu.

Elle a atteint le dernier carré pour la onzième fois en 17 participations et a signé sa 309e victoire dans un match comptant pour un tournoi du Grand Chelem, du jamais-vu dans l'histoire du tennis, féminin et masculin.

Williams, entraînée par le Français Patrick Mouratoglou, a toutefois connu une alerte sérieuse dans la deuxième manche où son nombre de fautes directes a explosé (25 pour un total de 43 sur le match).

«J'ai perdu mon rythme dans le deuxième set et Simona a haussé son niveau de jeu, il a fallu que je retrouve ma concentration pour mieux finir», a constaté l'Américaine qui a perdu son premier set depuis son arrivée à New York.

Williams, sextuple lauréate de l'épreuve, sera opposée jeudi à la Tchèque Karolina Pliskova, 11e mondiale, qui disputera à 24 ans la première demi-finale en Grand Chelem de sa carrière.

La seconde demi-finale mettra aux prises l'Allemande Angelique Kerber, dauphine de Williams au classement mondiale, à la Danoise Caroline Wozniacki.

Williams, 34 ans, dépassera en cas de sacre à Flushing Meadows samedi l'Allemande Steffi Graf, qui, comme elle, a remporté 22 titres du Grand Chelem, un record dans l'ère Open.

Mais elle peut être délogée pour la première fois depuis février 2013 de la première place mondiale si Kerber, lauréate de l'Open d'Australie, remporte le tournoi new-yorkais.

- Avec la collaboration de l'Agence France-Presse

Andreescu et Auger-Aliassime poursuivent leur route

Les Canadiens Bianca Andreescu et Félix Auger-Aliassime ont connu bien du succès en signant chacun un gain en simple et en double lors du volet junior des Internationaux de tennis des États-Unis, mercredi.

Andreescu, septième tête de série, l'a emporté en 57 minutes contre l'Américaine Hailey Baptiste, 6-2, 6-3. Andreescu a inscrit pas moins de six bris de service en neuf tentatives. En contrepartie, elle n'a fait face qu'à trois balles de bris, mais Baptiste est parvenue à en convertir deux.

En troisième ronde, Andreescu croisera le fer avec Usue Maitane Arconada, également des États-Unis, classée neuvième.

Andreescu a aussi été victorieuse en double, elle et la Britannique Katie Swan battant l'Allemande Irina Cantos Siemers et la Polonaise Daria Kuczer 7-6 (4) et 6-0, au deuxième tour.

Quant à Auger-Aliassime, il a dû batailler beaucoup plus longtemps pour éliminer l'Australien Alexei Popyrin 4-6, 6-3, 6-4, en 1h49.

Le Montréalais de 16 ans, classé sixième, a accédé au troisième tour même s'il a été dominé au chapitre des as (quatre contre neuf) et malgré sept doubles fautes.

Ces lacunes au service ne l'ont pas empêché d'inscrire un pourcentage de réussite de 61 pour cent de ses premières balles et de gagner 82 pour cent des points au premier service.

Auger-Aliassime a également provoqué 14 balles de bris et en a converti trois, une de plus que son rival.

Lors de sa prochaine sortie, Auger-Aliassime livrera bataille à l'Espagnol Alejandro Davidovich Fokina.

En double, Auger-Aliassime et un compatriote, Benjamin Sigouin, ont vaincu les Brésiliens Gabriel Decamps et Orlando Luz 6-2, 7-6 (1), en deuxième ronde.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer