Le titre à François Bernier!

Solidarité fraternelle oblige, François (à gauche) et Steve... (Julie Catudal, La Voix de l'Est)

Agrandir

Solidarité fraternelle oblige, François (à gauche) et Steve Bernier se sont souhaité bonne chance avant le début de la finale. C'est finalement François qui a eu le dernier mot.

Julie Catudal, La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Granby) C'est réglé: François Bernier a eu le meilleur sur son frère Steve, vendredi soir, et a ainsi été couronné champion chez les modifiés à l'Autodrome Granby.

David Hébert, qui a connu une excellente fin de saison après un départ très difficile, a remporté la finale de 75 tours, lui qui a été suivi de... François et de Steve, qui se sont retrouvés deuxième et troisième au 53e passage et qui se sont ensuite battus jusqu'à la toute fin.

La confrontation Bernier-Bernier a tenu les quelque 3000 spectateurs sur le bout de leur siège. C'était bon, c'était très bon et on vous jure que ça serrait dans les courbes. Mais les frangins, tel que promis par Steve dans La Voix de l'Est de vendredi, ont joué proprement et il n'y a eu aucun contact entre les voitures.

«J'avais clairement la voiture la plus rapide dans les 10 derniers tours, a expliqué Steve, qui termine deuxième au classement pour la deuxième année de suite. J'ai poussé, j'ai poussé fort, mais j'ai quand même été gentil. Mais je le dis à François: l'an prochain, ce sera à mon tour!»

«Ça n'a pas été facile, a avoué François. Car voyez-vous, la voiture se dégradait au fur et à mesure que la course avançait et je voyais bien que Steve s'en venait. Mais j'ai quand même eu le dernier mot. Je suis content!»

François et Steve avaient tous les deux remporté leur qualification. François est ensuite parti cinquième et Steve, quatrième.

Pour François Bernier, il s'agit d'un quatrième titre en carrière chez les modifiés à Granby, lui qui avait triomphé en 2011, 2012 et 2013. On parle ici non seulement d'un champion, mais d'un grand champion.

Le combiné à Bernard

Huitième vendredi soir, le Granbyen Steve Bernard a quant à lui enlevé les honneurs du combiné de l'Autodrome et du RPM Speedway, où il a été couronné champion il y a une semaine.

«Je pensais vraiment que 2016 allait être mon année chez nous, à Granby, mais je suis fier de ma victoire au combiné, a expliqué Bernard. Mais je suis têtu et je serai encore là la saison prochaine!»

Breault... encore et encore

Chez les sports compacts, où il y avait encore un nombre impressionnant de 27 engagés, Pierre-Olivier Breault a remporté sa septième course en huit départs cette saison alors qu'il a devancé le Césairois Marc Véronneau, champion de la catégorie l'an dernier, et Dominik Blais.

Breault était déjà assuré du titre avant même le début de la soirée. Il rêve maintenant de courir en prostock.

Même si les champions ont été couronnés, il reste néanmoins deux programmes au calendrier de l'Autodrome. Le 17 septembre, un samedi, les modifiés358 de la série DIRTcar animeront la soirée alors que le 1er octobre, un autre samedi, ce sera le traditionnel enduro de fin de saison.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer