Cinquante ans comme entraîneur ou adjoint pour Monte Kiffin

Après 50 ans comme entraîneur ou adjoint dans... (Associated Press)

Agrandir

Après 50 ans comme entraîneur ou adjoint dans la NFL, c'est maintenant l'heure de la retraite pour Monte Kiffin.

Associated Press

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Associated Press

Les mots «Monte Kiffin» et «retraite» n'allaient pas très bien ensemble.

Le golf, la pêche, très peu pour lui.

«Marcher sur la plage avec votre femme, c'est bien, mais ça perd vite son cachet», a-t-il résumé.

Et donc à 76 ans, Kiffin replonge dans l'entraînement, après une pause d'un an. Avec Jacksonville, il aide l'entraîneur-chef Gus Bradley à revamper l'une des pires défenses de la NFL.

Il n'est qu'adjoint, mais le respect qu'on lui voue est considérable.

Kiffin entame sa 29e saison dans la NFL, ayant fait des arrêts avec Green Bay, Buffalo, le Minnesota, New York (Jets), la Nouvelle-Orléans, Tampa Bay et Dallas, avant les Jaguars.

Avant ça, il a passé 21 ans dans la NCAA, avec comme point de départ l'Université du Nebraska. Il est natif de cet État et a joué pour les Cornhuskers.

Après un an à l'écart, il se sent de nouveau au bon endroit.

«J'ai bien du plaisir, a dit Kiffin. Et c'est très bien, mais il faut aussi gagner. J'ai dit à Gus que je veux faire partie de quelque chose de durable. Je suis prêt.»

Les Jaguars semblent avoir ce qu'il faut pour se remettre sur pattes.

L'ailier défensif Dante Fowler revient d'une blessure. Sur le marché de l'autonomie, on a embauché le plaqueur Malik Jackson et le demi de sûreté Tashaun Gipson, qui comblent de grands besoins. Le demi de coin Prince Amukamara est devenu un leader.

Et avec les choix au repêchage Jalen Ramsey (demi de coin), Myles Jack (secondeur) et Yannick Ngakoue (ailier défensif), le club du nord de la Floride pense avoir les bons morceaux à long terme.

Cela rappelle à Kiffin ses années à coordonner la défense des Buccaneers (1996-2008). Il a vu l'éclosion de Warren Sapp et Derrick Brooks, qui ont tous deux accédé au Panthéon.

«Ça pourrait ressembler à ce que j'ai vécu là-bas, mais il faut que le potentiel se transpose au terrain. Il faut des résultats», a dit Kiffin.

Il est resté actif l'an dernier, donnant un coup de pouce à deux entraîneurs de football d'écoles secondaires, dans la région de Tampa. Il a aussi rendu visite aux Seahawks et aux Steelers.

Bradley insiste pour dire que Kiffin dans son personnel n'est pas qu'une simple faveur. Ce dernier a aidé Bradley à obtenir un premier poste dans la NFL, il y a 10 ans, et il l'a recommandé à Pete Carroll pour qu'il soit son coordonnateur défensif, en 2010.

Bradley voit en Kiffin une oreille attentive et un mentor pour les jeunes joueurs et pour Todd Wash, un coordonnateur défensif en étant à ses premières armes dans de telles fonctions, dans la NFL.

«Sa contribution est exceptionnelle, a dit Bradley. Il fait tout ce qu'il peut pour aider la défense à s'améliorer. Il apporte encore plus que ce que j'imaginais.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer