Bester ne retournera pas en finale

Philip Bester n'a pas joué à son goût... (Sarah-Jäde Champagne)

Agrandir

Philip Bester n'a pas joué à son goût face au Japonais Yasutaka Uchiyama.

Sarah-Jäde Champagne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Granby) Philip Bester ne répétera pas ses exploits de l'an dernier alors qu'il avait atteint la grande finale du Challenger.

Jeudi soir, Bester s'est incliné 6-4 et 7-5 devant le Japonais Yasutaka Uchiyama, un joueur issu des qualifications, au deuxième tour. Et il était déçu, l'athlète de Vancouver.

«Je n'ai pas bien servi et Yasutaka en a profité, a-t-il expliqué. Ça me fait mal au coeur parce que j'aime tellement jouer ici. C'est dommage...»

Plus tôt dans la journée, son compatriote et coéquipier en double, Peter Polansky, avait baissé pavillon en trois manches devant l'Australien Andrew Whittington. Bester et Polansky, champions en équipe en 2015, vont tenter d'accéder aux demi-finales vendredi.

Un autre qui était déçu, c'était le Français Vincent Millot, champion du tournoi l'an dernier, qui a aussi été éliminé au deuxième tour. Le septième favori a perdu en trois sets devant l'Irlandais James McGee, un autre qualifié.

«J'ai mal joué, tout simplement, a avoué Millot. Depuis un mois, je suis terrible!»

En double, l'aventure de Denis Shapovalov et Félix-Auger Aliassime a pris fin jeudi, en quarts de finale.

Shapovalov se mesura à l'Américain Sekou Bangoura, vendredi soir, alors qu'il tentera de mériter sa place dans le carré d'as.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer