Wozniak... en deux temps

Le plan de match d'Aleksandra Wozniak était simple... (Sarah-Jäde Champagne)

Agrandir

Le plan de match d'Aleksandra Wozniak était simple : elle devait être agressive... mais pas trop.

Sarah-Jäde Champagne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Granby) Aleksandra Wozniak a offert une performance en deux temps, jeudi en fin d'après-midi. Mais ce fut suffisant pour qu'elle atteigne les quarts de finale du Challenger Banque Natonale.

La Blainvilloise a disposé de l'Américaine Jamie Loeb, 240e joueuse mondiale, en des manches de 6-2, 0-6 et 6-0. Elle a été presque parfaite lors des premier et troisième sets et... plus qu'ordinaire entre les deux.

«J'avoue que c'est spécial, a-t-elle dit à sa sortie du court. Je ne me souviens pas de la dernière fois où j'ai été impliquée dans un match avec un pointage du genre...»

Non, rien ne fonctionnait pour Wozniak lors de la deuxième manche. Au point où on se demandait si elle se sentait bien, si son épaule ne la faisait pas souffrir.

«J'ai bien joué au premier set, je voulais poursuivre dans la même veine et je me suis mise à précipiter mes coups. Mais je n'ai pas paniqué et je suis simplement revenue à mon plan de match initial, c'est-à-dire d'être agressive... mais pas trop!»

C'était très chaud et très humide jeudi après-midi sur le central. Mais cela n'a pas indisposé l'ancienne 21e au monde.

«Je me sentais bien, j'étais confortable. Physiquement, je me sens vraiment très bien.»

En quarts de finale, vendredi à 16h, Wozniak affrontera la Belge An-Sophie Mestach, 203e joueuse mondiale.

«Je sais que c'est une bonne joueuse, qu'il n'y aura rien de facile. Mais je serai prête.»

Wozniak n'a pas commencé à rêver aux grands honneurs de Granby.

«À l'heure où on se parle, je suis juste contente d'enchaîner les matchs et de jouer à tous les jours. C'est bon pour moi, c'est bon dans le contexte d'une fille qui a très peu joué depuis un bon bout.»

Il y aura deux Canadiennes en quarts de finale, soit Françoise Abanda et Wozniak. Abanda a rendez-vous avec la Biélorusse Olga Govortsova, sixième favorite, dans le cadre d'un match présenté sur le central à 18h30 vendredi.

Partager

À lire aussi

  • Bester ne retournera pas en finale

    Sports

    Bester ne retournera pas en finale

    Philip Bester ne répétera pas ses exploits de l'an dernier alors qu'il avait atteint la grande finale du Challenger. »

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer