Milos Raonic s'effondre face à Gaël Monfils

Le Canadien Milos Raonic a été surpris par... (Nathan Denette, La Presse canadienne)

Agrandir

Le Canadien Milos Raonic a été surpris par le Français Gaël Monfils 6-4, 6-4, vendredi, lors des quarts de finale de la Coupe Rogers.

Nathan Denette, La Presse canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
Toronto

Le Canadien Milos Raonic a été surpris par le Français Gaël Monfils 6-4, 6-4, vendredi, lors des quarts de finale de la Coupe Rogers.

Monfils (no 10) affrontera le favori Novak Djokovic en demi-finale au Aviva Centre de l'Université York, samedi.

Monfils et Raonic ont eu de bons échanges durant les deux manches, les deux utilisant leur puissant service pour clouer l'autre à la ligne de fond.

Raonic, quatrième tête de série, a tenté d'être agressif en montant au filet, mais les volées de Monfils étaient bien précises en fond de terrain.

Plus tôt dans la journée, Djokovic a montré la porte de sortie à Tomas Berdych en deux manches de 7-6 (6), 6-4.

Berdych a montré beaucoup de résilience au cours de la première manche contre le joueur classé au premier rang mondial, effaçant un retard de 5-2 pour créer l'égalité.

Ce sont toutefois les erreurs mentales qui lui auront fait mal en fin de compte, car il a laissé filer beaucoup de points avec son coup droit. Djokovic a gagné 25 de ses 27 affrontements contre Berdych en carrière.

À peine remis de sa défaite aux mains de Djokovic, Berdych devait également participer à un match de double avec Radek Stepanek. Le duo affrontait les Canadiens Daniel Nestor et Vasek Pospisil. Ces derniers ont accédé en demi-finale en l'emportant 6-3, 7-6 (6). Les deux Canadiens croiseront maintenant le fer avec Jamie Murray et Bruno Soares.

Le Suisse Stanislas Wawrinka a accédé aux demi-finales de la Coupe Rogers en rossant le Sud-Africain Kevin Anderson 6-1, 6-3, en après-midi.

Wawrinka affrontera samedi le Japonais Kei Nishikori, qui a battu le Bulgare Grigor Dimitrov 6-3, 3-6, 6-2.

Nishikori a maintenant atteint sa quatrième demi-finale en Masters 1000 cette année, lui qui a fait de même à Miami, Madrid et Barcelone.

Simona Halep... (Paul Chiasson, La Presse Canadienne) - image 2.0

Agrandir

Simona Halep

Paul Chiasson, La Presse Canadienne

Simona Halep et Angelique Kerber se retrouveront en demi-finale

MONTRÉAL - Les amateurs de tennis du Québec auront droit à au moins deux finales en fin de semaine: la vraie, dimanche, et l'équivalent d'un match ultime, la veille.

La Roumaine Simona Halep et l'Allemande Angelique Kerber auront rendez-vous en demi-finale de la Coupe Rogers samedi après-midi, grâce à des victoires aux dépens des Russes Svetlana Kuznetsova et Daria Kasatkina, respectivement.

Kerber, deuxième tête de série, n'a eu aucun problème contre la vedette montante de 19 ans, l'emportant 6-2, 6-2 en exactement une heure. De son côté, Halep, classée cinquième au monde, a dû rebondir après une laborieuse première manche pour signer une victoire de 3-6, 6-1, 6-1.

L'hécatombe russe s'est poursuivie en début de soirée lorsque l'Américaine Madison Keys, dixième tête de série, a vaincu Anastasia Pavlyuchenko, classée 16e, 7-6 (3), 1-6, 6-0, en 1 h 40 min.

Keys, qui avait évincé sa compatriote Venus Williams, la veille, dans des circonstances un peu semblables, a été intraitable lors de la manche ultime lors de laquelle elle a réussi quatre de ses huit as. À un certain moment du troisième set, Keys a inscrit neuf points d'affilée. L'Américaine de 21 ans a aussi profité de la générosité de sa rivale, qui a commis huit doubles fautes.

Samedi soir, Keys affrontera la surprenante Kristina Kucova, tombeuse d'Eugenie Bouchard, qui a eu le dessus sur Britannique Johanna Konta, 15e tête de série, 6-4, 6-3.

Surface de prédilection

Ce sera le sixième affrontement entre Kerber et Halep, et si cette dernière mène avec trois victoires contre deux, Kerber est sortie victorieuse des deux derniers duels, tous deux en 2016.

L'Allemande a eu le meilleur lors de la Fed Cup sur terre battue en Roumanie, en avril, et à Wimbledon, sur le gazon. Les trois victoires de Halep ont été acquises sur le dur.

Kerber dit avoir hâte d'affronter Halep, et sait à quoi s'attendre.

«Nous avons disputé plusieurs matchs difficiles au cours des derniers mois, toujours très longs. Je sais que les échanges seront nombreux. Je pense être prête.»

«Ce sera un match pas mal difficile, a opiné Halep, peu de temps après avoir complété une journée parfaite avec une victoire en double en compagnie de sa compatriote Monica Niculescu.

«Je la connais assez bien. Je l'ai affrontée à Wimbledon, mais l'herbe est très différente que le dur. Je me sens bien ici. Je suis prête à jouer. Ce sera un grand défi, mais je n'ai aucune attente. Tout ce que je veux, c'est me présenter et batailler.»

Nerveuse et perdue

Après les 20 premières minutes de son duel de quart de finale, Halep ne semblait pas destinée à se tailler une place dans le carré d'as.

Dominante au service lors de ses deux premiers matchs, elle a été victime de trois bris pendant la première manche, incluant à ses deux premières tentatives.

« Elle frappait des balles très lourdes et j'avais beaucoup de difficulté à les retourner. Elle jouait très bien », a analysé Halep.

Dès le troisième jeu, alors qu'elle accusait un recul de 0-3, Halep a demandé une consultation avec son entraîneur, Darren Cahill.

« Lorsque je l'ai convoqué, j'avais besoin de sortir tout ce que j'avais à l'intérieur, car j'étais nerveuse. J'étais perdue », a expliqué la sympathique Roumaine.

Mais lors des deux sets suivants, Kuznetsova n'a arraché que neuf points au service de Halep. La Roumaine a aussi réussi cinq bris en six opportunités.

« Au deuxième set, a expliqué la Russe de 31 ans, j'ai joué avec moins d'énergie et j'ai commis des erreurs directes qui lui ont donné la chance de prendre l'avance. Je suis devenue frustrée et je n'ai pas su retrouver mes moyens. »

De son côté, Kasatkina, 33e mondiale, avait pourtant bien commencé la rencontre en brisant le service de Kerber, mais l'Allemande lui a aussitôt remis la monnaie de sa pièce.

Victime de six autres bris pendant le duel, Kasatkina n'a finalement gagné son service qu'une seule fois, lors du sixième jeu du deuxième set. Michel Lamarche

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer