Coupe Rogers: Polansky, Diez et Shapovalov passent au 2e tour

Denis Shapovalov (photo) a eu raison de l'Australien... (La Presse Canadienne)

Agrandir

Denis Shapovalov (photo) a eu raison de l'Australien Nick Kyrgios à la Coupe Rogers de Toronto.

La Presse Canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne

L'Ontarien Denis Shapovalov a surpris en ayant raison de l'Australien Nick Kyrgios 7-6 (2), 3-6 et 6-3 à la Coupe Rogers de Toronto, lundi.

Le champion junior de Wimbledon, qui n'a que 17 ans, éliminait ainsi la 11e tête d'affiche du tournoi.

Chacun des joueurs a signé deux bris, mais Shapovalov, de Richmond Hill, a aussi tiré profit de 18 doubles fautes de l'Australien.

Shapovalov est le plus jeune joueur du tournoi torontois. En deuxième ronde, il sera confronté au Bulgare Grigor Dimitrov.

Les Ontariens Peter Polansky et Steven Diez ont aussi progressé au tableau.

Polansky, de North York, a battu l'Américain Tim Smyczek 4-6, 6-3 et 6-0.

Diez, de Toronto, a infligé un revers de 3-6, 6-3 et 6-2 au Britannique Kyle Edmund.

Âgé de 25 ans, Diez a été victime de maux de tête en troisième manche en raison de la chaleur et il a demandé à son entraîneur de lui porter assistance. Il a cependant haussé les épaules et après l'affrontement, il a affirmé qu'il allait bien.

«Je savais que j'avais bien joué. J'ai perdu la première manche, mais je savais que c'était encore possible, a indiqué Diez. Au premier set, j'ai commis très peu d'erreurs et il ne s'agissait que d'un bris. Je savais que si je continuais à jouer de la sorte, tout était possible. Je n'ai pas beaucoup de mots pour décrire ce qui s'est passé.»

Quant à Polansky, il a été brisé au premier jeu de la première manche, mais il a su rebondir lors des deux suivantes.

«J'ai continué à me battre et je me sentais très bien sur le terrain. Je crois qu'il a manqué d'énergie au troisième set, a-t-il expliqué. C'était une journée très chaude ici et surtout qu'il avait joué un match hier lors des qualifications.»

Le mercure a atteint 37 degrés Celsius lors du match de Diez et il a pointé à 39 degrés Celsius pour celui de Polansky.

Ce dernier a mentionné qu'il avait joué du tennis de qualité au cours de ses 20 derniers duels.

«J'essaie de poursuivre sur cette lancée, a-t-il dit. J'ai joué beaucoup de parties lors des deux derniers mois, j'ai joué de 20 à 25 matchs en simple et une dizaine en double alors je me sens en confiance.»

Frank Dancevic, de Niagara Falls, se mesurait à l'Américain Sam Querrey pour conclure la soirée.

Le tennisman vedette de l'Ontario Milos Raonic, de Thornhill, dispose d'un laissez-passer pour le deuxième tour.

L'Américain John Isner a battu l'Israélien Dudi Sela 4-6, 6-3 et 6-2. Neuvième tête d'affiche, Isner a bénéficié d'une quinzaine d'as et de trois bris.

En matinée, Gilles Muller, du Luxembourg, a défait le Russe Dmitry Tursunov 7-6 (5), 6-1, le Sud-Africain Kevin Anderson a pris la mesure du Serbe Viktor Troicki, 7-6 (4) et 6-3, et le Croate Borna Coric a vaincu son compatriote Ivan Dodig, 5-7, 6-4, 6-2.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer