«Une vraie partie de plaisir!» - Steve Bernard

«Se battre avec les Américains, c'est toujours l'fun!»,... (Alain Dion, La Voix de l'Est)

Agrandir

«Se battre avec les Américains, c'est toujours l'fun!», lance Steve Bernard.

Alain Dion, La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Granby) Steve Bernard a connu une excellente soirée à l'Autodrome vendredi alors qu'il a terminé troisième lors des deux finales de 50 tours comptant pour le Championnat mi-saison.

Le moins que l'on puisse dire, c'est que le Granbyen a le sens du timing puisque la soirée était commanditée par Robert Bernard pneus et mécaniques et qu'il y avait une tonne d'invités de l'entreprise familiale dans les gradins.

«J'avais une voiture pas parfaite, mais bonne, et je pense en avoir soutiré le maximum, a dit Bernard. Honnêtement, c'est impossible de ne pas être content après être monté sur le podium deux fois dans la même veillée.»

C'est donc en pleine confiance qu'il va embarquer à bord de sa voiture à gros bloc, lundi soir, à l'Autodrome.

«Ce n'est pas la même chose, ce ne sont pas les mêmes adversaires non plus, mais la confiance, c'est précieux. Lorsque je me retrouve au volant de ma voiture à petit bloc, je veux gagner. J'aborde la course en gros bloc de la même façon.»

Bernard l'avoue: il adore courir en gros bloc. S'il n'en tenait qu'à lui, il ne ferait que ça.

«La puissance du moteur, la vitesse, c'est vraiment une grosse partie de plaisir. Et se battre avec les Américains, c'est toujours l'fun!»

Ne pas se laisser impressionner

Car plusieurs des vedettes de la série Super DIRTcar seront en ville, lundi. Qu'on pense à Brett Hearn, qui approche les 900 victoires en carrière, Matt Cozze, Jimmy Phelps et Matt Sheppard, qui domine le classement de la série.

«L'important, c'est de ne pas se laisser impressionner par ces gars-là, de ne pas s'en laisser imposer. Ils sont bons, c'est vrai, mais nous ne sommes pas des deux de pique non plus. Par contre, ce sont des pilotes très respectueux, tant sur la piste qu'en dehors. C'est agréable de courir avec eux et c'est agréable de les côtoyer.»

L'an dernier, la pluie avait privé les amateurs de stock-car de la région de la visite des voitures à gros bloc de la série Super DIRTcar. Brett Hearn l'avait emporté à l'Autodrome Drummond et Bernard avait ramené une brillante troisième place.

«Ce serait très bien d'obtenir un résultat comme celui-là ici, à Granby, a-t-il repris. Avec une bonne voiture, tout est possible.»

Bernard sera l'un des huit Québécois en piste. Les autres seront François et Steve Bernier, David Hébert, Yan Bussière, Jean-Francois Corriveau, Steve Nadeau et Pierre Hébert.

Les sportsman de la série DIRTcar sont également au programme de la soirée de lundi.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer