Coupe du monde de quilles: David Simard représentera le Canada

Le Granbyen David Simard s'envolera pour la Chine... (Catherine Trudeau, La Voix de l'Est)

Agrandir

Le Granbyen David Simard s'envolera pour la Chine à la mi-octobre, alors qu'il participera à la grande finale de la Coupe du monde de quilles.

Catherine Trudeau, La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Jonathan Gagnon
La Voix de l'Est

(Granby) David Simard sera l'unique représentant masculin du Canada lors de la grande finale de la Coupe du monde de quilles, qui sera disputée à Shanghai, capitale de la Chine, à la mi-octobre.

Le quilleur granbyen s'est successivement imposé lors des tranches provinciale et nationale, tenue récemment du côté d'Oshawa. En Ontario, Simard a littéralement survolé la compétition.

«On commençait le tournoi avec deux jours de huit parties. Après 16 games, j'avais 379 quilles d'avance sur le deuxième. C'est assez confortable comme avance», raconte l'homme de 35 ans.

«J'étais déjà assuré de terminer en deuxième place, dans le pire des cas.»

David Simard n'a pas tremblé lors du match ultime, signant une victoire de 204-159 contre le représentant du Nouveau-Brunswick. «Je croyais en mes chances de gagner. Et tout s'est bien passé pour moi là-bas.»

Pour la victoire

À Shanghai, Simard ne visera rien de moins que la victoire. «Je m'en vais pas là pour visiter. Je veux essayer de remporter les grands honneurs», assure-t-il.

S'il participera à la finale de la Coupe du monde pour une première fois, le Granbyen estime qu'il dispose des outils nécessaires pour s'y imposer.

«Il y a un gars avec qui je joue sur l'équipe canadienne qui a déjà gagné le tournoi. C'est un joueur avec qui je peux me comparer. Il n'a jamais été champion canadien, et moi oui...»Simard a effectivement remporté trois championnats nationaux consécutifs entre 2012 et 2014.

Habitué des compétitions de haut niveau, il compte adapter sa préparation en conséquence.

«C'est beaucoup du jeu mental. On fait notamment de la visualisation. C'est le genre de choses qui rentrent moins en ligne de compte quand on joue sur le circuit provincial», indique le professionnel du salon Quillorama, à Granby.

«Je m'attends aussi à des conditions d'allées plus difficiles considérant le calibre des joueurs. (...) Il va falloir miser sur la constance et la précision.»

En sol chinois, David Simard se frottera notamment aux meilleurs éléments de l'Australie et des États-Unis. «Mais comme il y aura seulement un joueur par pays, ça fera moins de joueurs de très haut niveau», entrevoit le quilleur local, rempli d'espoir.

Séjour en Colombie

D'ici là, Simard se rendra en Colombie afin de participer au championnat PABCON, du 10 au 18 septembre prochain. Il sera l'un des six représentants du Canada lors de ce tournoi impliquant les pays du continent américain.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer