Deux médailles au cou d'Édouard Proulx

Édouard Proulx a filé comme une fusée sur... (Maxime Massé, La Voix de l'Est)

Agrandir

Édouard Proulx a filé comme une fusée sur la piste en route vers la plus haute marche du podium.

Maxime Massé, La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Maxime Massé
La Voix de l'Est

(Montréal) Édouard Proulx a réussi son entrée en scène à la 51e Finale des Jeux du Québec en décrochant deux médailles à sa première journée de compétitions mardi à Montréal.

Le jeune adepte de BMX originaire de Saint-Valérien a obtenu l'or au contre-la-montre en plus d'aider la région de Richelieu-Yamaska à grimper sur la troisième marche du podium lors du relais par équipe.

Deux médailles en autant de compétition: difficile de demander mieux pour ce jeune athlète qui en est à sa première participation aux Jeux du Québec. Il a littéralement dominé le contre-la-montre, devançant son plus proche rival par plus d'une seconde.

«J'ai fait une très belle performance. J'ai établi le temps à battre dès mon premier passage. J'ai essayé de me surpasser dans ma deuxième course, mais j'ai eu un petit accroc sur une bosse. Je suis quand même fier de moi car j'ai amélioré mon temps, mais j'aurais aimé faire le parcours en 29 secondes», a confié Édouard peu de temps après sa victoire.

Dès le départ, Édouard Proulx a filé comme une fusée, utilisant sa vitesse pour survoler les obstacles de la piste. Il n'a jamais ralenti la cadence par la suite, filant facilement vers la première place. Même le commentateur était à court de mots pour décrire sa prestation. «Wow, il vient d'exploser le temps de référence», a lancé ce dernier.

Champion canadien depuis deux ans, Édouard Proulx a de nouveau prouvé qu'il est dans une catégorie à part. Le coureur de 12 ans est d'ailleurs surclassé dans la Coupe du Québec, lui qui évolue et multiplie les podiums chez les 13-14 ans. «Je suis très satisfait. Je m'attendais à gagner - c'est l'objectif que je m'étais fixé -, mais on ne sait jamais ce qui peut arriver durant une course», a-t-il laissé tomber.

Bazou vise une autre médaille d'or

Surnommé «Bazou» parce qu'il adorait faire des derbys de démolition avec ses petites autos lorsqu'il était très jeune, Édouard Proulx ne cache pas qu'il a de grandes ambitions. Il a même avoué qu'il visait un triplé en or à cette 51e Finale des Jeux du Québec. Un objectif qu'il devra revoir en raison de sa troisième place au relais par équipe.

«On aurait aimé avoir l'or en équipe, mais il y a des filles très fortes ici. Nous, il y a une fille de notre équipe qui fait du BMX depuis seulement un an. Une troisième position, c'est tout de même très satisfaisant pour le calibre qu'il y avait ici.»

Il compte toutefois tout donner afin de monter encore une fois sur le sommet du podium lors des épreuves individuelles qui auront lieu mercredi. Celles-ci opposeront quatre coureurs à chaque vague et seul le gagnant poursuivra sa route jusqu'au tour suivant.

C'est d'ailleurs le genre d'épreuve qu'Édouard aime le plus. «S'il y a une personne en avant de toi, ça peut te pousser à te surpasser. C'est comme s'il y avait un lapin en avant de toi que tu tentais t'attraper. Au contre-la-montre, tu dois te fier au temps, mais tu ne sais jamais vraiment ce que les autres vont faire», a-t-il souligné.

Mais peu importe la position qu'il obtiendra, son but principal demeure de se qualifier pour les championnats canadiens, qui se dérouleront du 3 au 5 septembre à Calgary. Il espère bien entendu l'emporter afin de pouvoir prendre part l'an prochain aux Championnats du monde UCI de BMX à Rock Hill, en Caroline du Nord.

Édouard rêve d'ailleurs déjà de représenter le Canada aux Jeux olympiques malgré son jeune âge. Ses succès et ses hautes aspirations sont probablement la raison pourquoi ses deux coéquipières au sein de l'équipe de BMX de Richelieu-Yamaska l'ont identifié comme leur idole. «C'est flatteur. Ça commence par là pour se rendre loin», a-t-il admis avec un gros sourire.

Soulignons que son coéquipier Simon-Olivier Lépine, de Bromont, a pris la 10e place au contre-la-montre mardi grâce à un chrono de 32,71 secondes. Quant aux deux admiratrices d'Édouard, Emy Poirier, de Saint-Théodore-d'Acton, et Amélie Garnier, de Granby, elles ont terminé respectivement 8e et 16e chez les filles.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer