Dominique Matthews s'illustre à Vancouver

La Granbyenne Dominique Matthews.... (Fournie)

Agrandir

La Granbyenne Dominique Matthews.

Fournie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Maxime Massé
La Voix de l'Est

(Granby) Dominique Matthews a choisi le bon moment pour remporter sa toute première compétition internationale de conditionnement physique. La Granbyenne de 31 ans a en effet fini en première place du Vancouver Pro Show samedi dans la catégorie fitness.

Elle a ainsi obtenu son billet pour l'Olympia, la plus importante compétition de l'International Federation of Bodybuilding and Fitness (IFBB), qui se déroulera à Las Vegas du 15 au 17 septembre prochain.

L'événement bien connu dans le milieu a notamment déjà couronné nul autre que l'acteur Arnold Schwarzenegger. À Vegas, l'entraîneure du Go Gym de Granby aura donc la chance de se mesurer aux meilleures athlètes au monde de sa discipline, un rêve qu'elle caresse depuis longtemps.

Dominique Matthews vogue de succès en succès cette saison. Elle a d'abord décroché une 3e place à Toronto en juin avant de grimper sur la deuxième marche du podium la semaine dernière au Chicago Pro Show. Elle a poursuivi sa progression ce week-end en triomphant cette fois à Vancouver.

Soulignons que les adeptes de fitness sont jugées autant sur leur physique que sur leur routine. Elles doivent ainsi effectuer une chorégraphie de deux minutes où elles doivent démontrer puissance et flexibilité afin de séduire les juges, ce que Dominique Matthews a réussi avec brio en fin de semaine.

«Cette catégorie demande énormément de travail étant donné qu'on doit non seulement s'entraîner fort en salle de musculation, mais aussi compléter avec des séances de gymnastique et d'agilité. Mais je ne changerais jamais de catégorie pour rien au monde. J'aime donner un spectacle aux gens!», avait confié la Granbyenne avant de s'envoler pour Vancouver.

«Par pure passion»

Dominique Matthews continue donc de gravir les échelons du monde professionnel du fitness et sa performance de samedi risque certainement de faire grandir sa soif de victoires.

«Je vis et je fais ce sport par pure passion. Peu importe ce qui arrivera, je sais que j'aurais donné mon 200% et je m'en vais représenter le Canada du mieux que je peux», avait-elle indiqué quelques jours avant le Vancouver Pro Show.

La Granbyenne peut revenir au Québec la tête haute, elle qui aura de nouveau la chance de défendre les couleurs du Canada cet automne sur la plus grande scène du milieu du conditionnement physique.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer