Modifié: Robidoux signe sa 3e victoire de la saison

Parti 16e, Kayle Robidoux s'est sauvé avec la... (Archives La Voix de l'Est)

Agrandir

Parti 16e, Kayle Robidoux s'est sauvé avec la victoire.

Archives La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Granby) Un accident spectaculaire, un moteur qui prend feu et une spectaculaire remontée signée Kayle Robidoux ont animé la finale de 50 tours présentée en modifié vendredi soir à l'Autodrome.

Parti 16e, Kayle Robidoux a remonté le peloton et il s'est installé en tête au 30e tour. Un brin cynique (ou baveux, diront certains), il a déclaré au micro, depuis le cercle des vainqueurs, que «le moteur Dodge avait encore une fois fait la job».

Mais les amateurs, qui étaient quelque 3700 vendredi, retiendront l'accident spectaculaire impliquant Steve Bernard et Mathieu Desjardins, qui ont tous les deux sérieusement abimé leur voiture au sixième tour. Aussi, ils parleront du moteur de Steve Bernier, qui s'est enflammé au 37e passage.

Les deux fois, un drapeau rouge a été nécessaire. Et les deux fois, heureusement, les pilotes s'en sont sortis indemnes.

Non, Bernier ne l'a pas eu facile vendredi. Avant que son moteur ne l'abandonne, il avait été disqualifié lors de sa qualification après avoir été jugé coupable d'un accrochage avec Bernard. Il a entamé la finale de la dernière ligne.

À l'arrivée, Robidoux, qui a remporté sa troisième victoire de la saison, a devancé Claude Brouillard, Gino Clair, Mario Clair et François Bernier.

«Honnêtement, j'avais une voiture parfaite ce soir, a expliqué le pilote de la voiture no 46. En même temps, je ne savais pas trop comment elle allait réagir en raison de l'état de la piste, qui était très collante. Finalement, ça a bien viré...»

Quand on lui a demandé s'il commençait à rêver au championnat, Robidoux, de Saint-Constant, a continué à dire que non.

«Mon objectif, quand j'arrive ici, c'est de gagner la course. On verra plus tard, beaucoup plus tard, si ça vaut la peine de penser au championnat.»

Plus loin, le vétéran Brouillard savourait sa très belle deuxième place.

«J'ai une bonne voiture ces temps-ci et j'en profite, a-t-il dit. Je l'ai dit dans La Voix de l'Est, j'ai autant de fun qu'à mes débuts. Et lors d'une soirée comme ce soir, je m'amuse comme un p'tit gars!»

Deux de suite pour Gagné

En classe sportsman, Dany Gagné a remporté la deuxième finale de 50 tours de la soirée. Il a eu le meilleur sur Guy Ouellette et Alexandre Salvas.

Pour Gagné, il s'agissait de sa deuxième victoire de suite.

Un accident majeur - un autre! - a ponctué l'épreuve. Cinq voitures ont été impliquées et on n'a pas revu Martin Pelletier et Mathieu Laramée par la suite.

La semaine qui s'en vient va coûter cher en réparations à plusieurs, on peut vous le garantir!

Les petits bolides de la série Ligntning Sprint étaient enfin les invités de la soirée. Jordan Poirier (le neveu de Steve) a enlevé les honneurs de la finale de 20 tours.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer