La page du Kid

On aperçoit ici les trois membres du comité... (Danny Gélinas)

Agrandir

On aperçoit ici les trois membres du comité organisateur du tournoi: Claude et Jacques Massé qui entourent Marcel Poulin.

Danny Gélinas

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Danny Gélinas
La Voix de l'Est

Depuis que je suis arrivé dans la région - il y a près d'une douzaine d'années -, j'ai trouvé plusieurs similitudes entre la ville de Granby et ma Shawinigan natale: la présence de montagnes et de la nature à proximité, une «Haute-ville» et une «Basse-ville», mais aussi des gens accueillants et hospitaliers, dénués de tout snobisme, réunis au sein d'une même communauté où se côtoient avec grand plaisir des cols bleus et des cols blancs, fiers de faire partie de leur milieu de vie.

Pierre Robert a vu ce que voulait dire... (Danny Gélinas) - image 1.0

Agrandir

Pierre Robert a vu ce que voulait dire l'expression «l'usure du Temps» ! 

Danny Gélinas

J'en ai d'ailleurs eu un autre exemple cette semaine alors que se déroulait, sur les allées du Golf Miner, le Tournoi des retraités de la Ville de Granby. L'événement, auquel m'avait convié mon bon ami et fidèle lecteur Jacques Massé, a réuni une cinquantaine de personnes, tous heureux de se retrouver lors de cette tradition annuelle.

Il va sans dire que l'occasion était trop belle pour ne pas y recueillir quelques potins. Les voici:

- Profitant d'une très belle journée ensoleillée, la très distinguée Sylvie Verpaelst, avec son plus beau sourire, accueillait les golfeurs dès leur arrivée et les dirigeait à la table d'inscription où l'on y trouvait le comité organisateur, formé de ce gentleman qu'est Jacques Massé, de son épouse Claude ainsi que de Marcel Poulin. Pendant ce temps, la toujours dévouée Marie-Eve Boisvert faisait de même à la boutique du pro.

- Une fois qu'a retenti le signal de départ, ce fut au tour du directeur général Daniel Bernard de diriger les golfeurs vers leurs trous respectifs. De commerce très agréable, l'ami Daniel me confirmait que près de 350 golfeurs s'étaient déjà prévalus de leur carte de membre pour la saison 2016. Il y a certes de quoi être fier, car non seulement certains clubs «publics» ou «semi-privés» n'atteignent pas ce nombre, mais j'ai pu également constater que les conditions de jeu au «Miner» sont très bonnes...

- Pour la circonstance, on m'avait jumelé à un trio de joyeux troubadours constitué de Michel Grenier, Daniel Naud et de l'ancien DG de la Ville Robert Duval. Si Grenier parlait comme un grand livre ouvert, c'était également le cas pour Naud et Duval, deux véritables pinces sans rire, le premier multipliant les blagues tout au long du parcours, tandis que le second faisait de même avec de nombreuses anecdotes. Bref, une très belle journée passée en agréable compagnie...

- Le quatuor de Jacques Dubois - constitué de Jacques lui-même, son épouse Ginette, l'ex-policier Fernand Boucher ainsi que de sa conjointe Denise - voulait tellement obtenir un bon score qu'ils ont cru outre passer le trou no 12, passant directement du 11 au 13.

Constatant cet état de choses, les membres du «foursome» qui les précédait ont même suggéré que l'ami Jacques s'était peut-être perdu dans les Boisés Miner, situés à proximité du parcours.

- Toujours au sujet de Dubois, un autre retraité de la Ville, mais dans le domaine du génie civil, soulignons qu'il va passer un neuvième été à enseigner le golf au Club Les Cèdres, lui qui se plaît énormément à assister les professionnels François Bernard, Kimberly Nadeau et Luc Deschamps.

- Pierre Robert a constaté que ses bâtons avaient subi le poids des années lorsqu'en les sortant du placard (Pas Pierre, les bâtons!), il a eu recours à quelques «laines d'acier» afin d'enlever la rouille qui s'était manifestement incrustée dans les cavités de ses fers...

- Étant également présents lors de ce tournoi: Daniel Laroche, Marielle Ouellet, Christiane Massé, Reine Tessier, Gaétan Audet, Maurice Boucher, Diane Dutil, Sylvie Verrier, Serge Béchard, Michelle Viens, Louise Gaudreau, Réné Bérubé et son épouse Reine, Michel Therrien et son épouse Johanne, Roch Gibeau, Germain Couture, Richard Dufresne et son épouse Carole ainsi que son épouse Priscille, pour ne nommer que ceux-là.

L'énergique Marc Bombardier caresse un vieux rêve, la... (Danny Gélinas) - image 2.0

Agrandir

L'énergique Marc Bombardier caresse un vieux rêve, la construction d'un «vrai» terrain de balle à Waterloo. 

Danny Gélinas

On en jase autour d'un bon cigare

Au moment où vous lirez ces lignes, le Canadien aura déjà effectué ses premières sélections lors de la séance de sélection 2016 de la LNH. Par contre, lorsqu'elles furent rédigées, il n'y avait encore eu aucun changement de la part de l'état-major du CH, tant et si bien que le recruteur-chef Trevor Timmins et sa bande devraient encore bénéficier de la même banque de choix qu'à la fin de la dernière saison.

Espérons que, pour l'une des rares fois, l'homme que je considère comme étant l'un des plus surestimés du circuit Bettman saura tirer profit d'un encan qualifié de potable. Car il ne faut pas se le cacher, mis à part les joueurs qu'il repêche lors des deux premières rondes (comme Price, Paccioretty et Subban), quel lapin Trevor Timmins a-t-il déjà tiré de son chapeau lors des rondes subséquentes?

Je me souviens d'ailleurs des nombreuses conversations que nous - lui et un groupe de dépisteurs duquel je faisais partie - avions jadis dans les arénas. Trevor y disait souvent qu'il était toujours fier de trouver «des joueurs habiles peu importe leur gabarit» dans le genre de Mikhail Grabovski. Et moi de rétorquer: «Si toi, tu aimes repêcher de "beaux petits joueurs", moi j'ai juste hâte que tu en repêches de "gros laids"!».

En ce qui me concerne, c'est justement ce qui manque au CH depuis bon nombre d'années, des ailiers de puissance (power forward) qui, tout en ayant des habiletés au-dessus de la moyenne, sont durs et intimidants et n'ont pas peur de se mettre le nez dans le trafic. Comme le disait l'un de mes pères spirituels, «Moose» Dupont: les nains, c'est bon à la lutte!

*** 

Mon ami Paul-Éloi Dufresne - dont je vous ai parlé dans ma chronique de la semaine dernière - me rappelle qu'à compter de ce vendredi (1er juillet), et ce jusqu'au 9 du même mois, se déroule le championnat junior de tennis des 18 ans et moins. La compétition, qui regroupe des raquettes des quatre coins du Québec, bat son plein sur les courts du Club de tennis de Waterloo. Le message est donc lancé!

*** 

La sympathique Diane Fontaine, une autre membre du «Club des As», a réalisé un exploit samedi dernier sur le 17e trou du parcours Boivin du Club Granby-St-Paul. Sur une distance de 123 verges, elle a frappé un coup de fer 8 qui a terminé sa route directement dans la coupe... Toutes nos félicitations et surtout un gros merci à l'une de mes espionnes, en l'occurrence la très gentille Johanne Lapierre, pour m'avoir transmis cette nouvelle!

***

Toujours au sujet du vétéran Dufresne, il appert qu'il caresserait un rêve en compagnie de son neveu, l'énergique Marc Bombardier: celui de doter la ville de Waterloo d'un véritable terrain de baseball. S'il appert que le «ok» provenant de la ville de Waterloo ne représente qu'une formalité, il semble que la commission scolaire du Val-des-Cerfs tarderait à donner son aval au projet...

Un brin d'humour

Il provient de l'ami Daniel Naud: «Dans la vie, il y a seulement trois choses qui disent toujours la vérité: les enfants, les gars saouls et... les leggings!»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer