Dix-sept jeunes récompensés par la ville de Granby

Pour une dixième année, la Ville de Granby... (Christophe Boisseau-Dion, La Voix de l'Est)

Agrandir

Pour une dixième année, la Ville de Granby soulignait les performances et la détermination de ses athlètes grâce au Programme de cheminement vers l'excellence en sport, mardi, à l'hôtel de ville.

Christophe Boisseau-Dion, La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marie-Élise Faucher
La Voix de l'Est

Pour une dixième année, la Ville de Granby soulignait les performances et la détermination de ses athlètes grâce au Programme de cheminement vers l'excellence en sport. Dix-sept jeunes de moins de 30 ans ont obtenu une bourse, mardi soir à l'hôtel de ville, devant des élus et des membres de leur famille. Remis pour une deuxième année, le Prix coup de coeur est allé à la joueuse de handball Christina Arès-St-Onge.

«C'est fou, depuis la 1re édition que la Ville m'octroie une bourse», mentionne l'athlète de 24 ans, reconnaissante. Une bourse de 2500 $ lui est remise cette année.

«Sans ces bourses-là, je n'aurais pas eu les performances que j'ai. Je suis à l'université puis ça me permet de faire mes deux sports et de me concentrer entièrement sur mes études aussi.»

La jeune femme voit double, autant pour ses études que dans le sport. Celle qui complète un double bac en mathématiques et en enseignement des mathématiques au secondaire brille autant au handball qu'au soccer. Deux sports qu'elle considère comme essentiels à son quotidien.

«J'avais délaissé une année le soccer pour le handball et ça m'a manqué. Ça me prend les deux! Puis, je suis habituée de jouer avec un horaire chargé. Si mon horaire n'est pas chargé, je ne performe pas», raconte la jeune femme.

Elle accorde six heures par semaine à la pratique du handball, dont quatre heures avec le club senior masculin AAA de Sherbrooke, où elle étudie. «Plus les camps des équipes nationales, plus l'équipe du Québec une fois par mois du vendredi au dimanche soir», ajoute-t-elle.

Performances

Christina Arès-St-Onge a obtenu sa place aux Jeux panaméricains à l'été 2015 avec l'équipe de handball du Canada. La formation ne s'est pas classée pour les Jeux olympiques de 2016, mais elle tentera de se qualifier pour ceux de 2020.

L'athlète a toutes les chances de vivre cette expérience olympique, elle qui a terminé au premier rang des marqueuses du circuit civil senior de la Fédération québécoise de handball olympique. Elle a marqué un impressionnant total de 144 points en seulement 16 parties, ce qui équivaut à une moyenne de 9 points par joute. «On dit que quand tu comptes environ 6 à 7 buts par match, tu es dans les top scoreuses du circuit», vient-elle confirmer en toute modestie.

Sa force? La rapidité. «Souvent en défensive, je joue avancée. Marc (son entraîneur) profite de mon avantage d'être rapide pour pouvoir jouer les contre-attaques, donc ça me permet d'être souvent en échappée. C'est moi qui mets le but à la fin, mais le travail défensif et l'arrêt du gardien font en sorte qu'on peut faire cette contre-attaque-là et que j'ai un tir tout seul contre le gardien», explique-t-elle.

Au soccer, la jeune femme polyvalente a aidé le Vert et Or de l'Université de Sherbrooke à obtenir une quatrième place aux Championnats canadiens universitaires à Vancouver, soit le meilleur rendement de l'histoire de l'établissement. «On va vouloir y retourner puis mettre la main sur une médaille, ça, c'est certain!», lance l'athlète, motivée.

À propos du programme

Les bourses du Programme de l'excellence en sport s'adressent aux athlètes amateurs de moins de 25 ans ou de moins de 30 ans pour les athlètes de disciplines paralympiques résidant sur le territoire de Granby qui pratiquent des sports amateurs reconnus par des fédérations à des niveaux de compétition québécois, canadien ou international.

Le niveau est relevé, à Granby, comme a tenu à le souligner le conseiller municipal délégué aux activités sportives, Stéphane Giard.

«On a des gens qui performent à l'international, au national... c'est fou comme on peut avoir du talent à Granby!» s'est-il exclamé, impressionné par l'élite sportive de la région.

M. Giard faisait partie du comité de sélection des boursiers, qui évaluait notamment le cheminement et les performances de l'athlète et sa motivation à cheminer vers l'excellence.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer