La page du Kid

Le comité organisateur du tournoi. On retrouve, de... (Danny Gélinas)

Agrandir

Le comité organisateur du tournoi. On retrouve, de gauche à droite, Richard Morasse, Julie Daigle, François Godbout, Christine Vaillancourt et Paul-Éloi Dufresne. L'avocat Jocelyn Bélisle est absent sur la photo.

Danny Gélinas

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Voix de l'Est

«Aller plus loin» avec François Godbout

Richard Morasse en était à sa première véritable... (Danny Gélinas) - image 1.0

Agrandir

Richard Morasse en était à sa première véritable grande randonnée en vélo. Quand on est prêt à tout pour redonner au suivant...

Danny Gélinas

Tout au long de ma carrière, j'ai participé à de nombreux tournois de golf, et ce, un peu partout en Amérique du Nord. Que ce soit pour des tournois de type «compétitif» ou pour d'autres à caractère plus social visant à soutenir des causes caritatives, j'ai toujours apprécié le fait d'en faire partie.

On m'a invité à prendre part le week-end dernier au tournoi Entraide-Jeunesse François Godbout et rarement ai-je vu un tournoi être aussi bien organisé: un comité organisateur qui n'a échappé aucun détail, des rencontres très intéressantes, des partenaires de jeu formidables, un terrain (Le golf du Château Bromont) en excellente condition, un repas digne des plus grands restaurants, etc. Bref, la journée était parfaite!

En voici d'ailleurs quelques échos:

Premièrement, le tournoi, qui en était à sa septième édition, avait pour objectif d'amasser des sommes en vue de venir en aide aux trois écoles primaires de Waterloo (deux francophones et une anglophone). Le juge à la retraite François Godbout, natif de cette municipalité et sensible à la réalité que vivent certains jeunes de sa communauté, y apporte non seulement son soutien, mais s'y investit également à fond. Comme il le dit si bien: «Ensemble, nous pouvons aller loin!»

Pour la première fois de son histoire, le tournoi, qui accueillait quelque 140 golfeurs, a cru bon de faire une petite place aux amateurs de vélo, dont la vingtaine de participants pouvaient pédaler un circuit variant entre 55 et 80 kilomètres sur les routes de notre région.

...........

Puisque je vous mentionnais que j'y avais rencontré des gens très intéressants, je ne peux passer sous le silence les noms de Paul-Éloi Dufresne, Richard Morasse, Julie Daigle, Mario Rodrigue, Andrée Mathieu et Louis Chauvin, avec lesquels j'en étais à un premier contact.

Si j'ai avec plaisir répondu présent à l'appel que m'avait lancé ce vénérable lecteur qu'est Paul-Éloi (j'ai tenté de l'appeler M. Dufresne toute la journée, mais il n'a jamais voulu...!), j'y ai découvert dès l'instant où je lui ai serré la main un vrai leader, heureux de faire la différence dans son patelin. Droit comme un chêne, tout comme son ami d'enfance qu'est François Godbout, il se promenait de quatuor en quatuor avec un plaisir évident.

...........

Son acolyte Morasse, un peu plus extraverti, est le genre de personne sur qui chaque organisation aimerait compter: pince-sans-rire, un brin moqueur, connaissant tout le monde et ayant une anecdote sur chacun et chacune, nos deux personnalités se sont tout de suite bien entendues.

Dans le but évident de montrer l'exemple, il s'est tapé la randonnée de 80 km, lui pour qui il s'agissait d'une grande première. Il avait même emprunté l'attirail nécessaire à l'un de ses nombreux contacts tellement il était certain de ne répéter cette expérience qu'une fois l'an. Inutile de vous mentionner que pour Richard, le spa adjacent au golf fut plus que bienvenu et il a reçu sa visite en fin de journée...

Comme il le dit si bien, l'implication va de soi dans cette communauté «tricotée serrée» qu'est celle des gens de Waterloo. «Quand tu décides de t'impliquer, il faut que tu écoutes les gens. Il y a bon nombre de personnes qui ne jouent pas au golf, mais qui avaient le goût de faire leur contribution en faisant une randonnée de vélo. Nous - membres du comité organisateur - nous sommes dit: pourquoi pas? En ce qui me concerne, je pense que la dernière fois que je suis embarqué sur un bicycle, je devais avoir 15 ans... mais comme nous sommes tous des gens de défis, c'est certain que nous nous devions de le relever!»

«Si on peut faire la différence pour certains jeunes, on serait fous de ne pas essayer! On sait que les gens sont de plus en plus sollicités de part et d'autre et c'est pourquoi nous voulons les remercier de nous donner de leur temps et de leur argent», de poursuivre l'homme de 58 ans qui ne fait pas son âge.

...........

Quant au golf proprement dit, il y avait longtemps que je n'avais passé une aussi belle journée sur un parcours... Cela devait être en raison sans aucun doute de la présence d'Andrée Mathieu, de Louis Chauvin et de Mario Rodrigue au sein de mon quatuor.

Andrée et Louis, deux ex-enseignants en faculté de gestion (Mathieu besognait à l'Université de Sherbrooke tandis que Chauvin faisait de même à McGill) étaient à ce point heureux de discuter de leur passion commune qu'ils nous ont «oublié» Mario et moi sur le vert no 18... et nous avons dû les attendre pendant de longues secondes, avant que nos deux compères se rendent compte de leur geste une fois les sandwichs commandés!

Toujours au sujet de Louis et d'Andrée, il est à souligner que le premier vient tout juste de prendre sa retraite le 31 mai dernier après 22 ans en enseignement tandis que la seconde, qui est également auteure et conférencière, s'est vue décerner récemment le prix Hubert Reeves remis pour «la vulgarisation d'oeuvres scientifiques, grand public» grâce à la sortie de son dernier livre,L'art d'imiter la nature par le biomimétisme.

...........

De mon côté, passer la journée en compagnie de Mario Rodrigue dans la même voiturette fut une véritable bénédiction, tellement j'ai apprécié la franche camaraderie de ce gentilhomme. Et, croyez-moi, nos sujets de discussion furent très variés tout en rejoignant nos passions communes: l'éducation de nos enfants (il est le père de deux garçons et d'une fille, tous universitaires), le sport, les communications, etc.

Et lorsque le temps est venu de nous asseoir pour souper, j'étais assis à côté de sa tendre épouse Julie Daigle - membre du comité organisateur - , ui est tout aussi charmante que son conjoint. Bref, des gens qu'il vous faut vraiment connaître...

On jase autour d'un bon cigare

Pendant plus de cinq heures, le jeune professionnel Michaël Desjardins s'est occupé du concours de précision au trou no 8. Il invitait les participants de chacun des quatuors à le défier moyennant une légère contribution, selon la formule «Beat the pro». Son activité a d'ailleurs permis de recueillir la rondelette somme de 975 $. Toutefois, a-t-on appris, l'exploit du jour est survenu quelques minutes avant la présentation du tournoi, alors que Desjardins, tentant de se pratiquer, a envoyé une balle directement dans la coupe sur ce même trou d'une distance de 151 verges, et ce, à l'aide d'un cocheur de 60 degrés. Un phénomène vous dites?

...........

Le monde des médias était quant à lui représenté par l'animateur Simon Durivage, le journaliste d'enquête André Cédilot, les analystes sportifs Claude Raymond et Peter Duncan ainsi que par l'auteur-écrivain-chroniqueur Guy Fournier, lui-même originaire de Waterloo.

Un peu d'humour

Lu dans un magazine de «fin de semaine», il semble qu'en compagnie de Serge Laprade, la chanteuse Michèle Richard effectuera un retour sur scène cet été. Elle qui avait démontré tout son «savoir-faire» sur le tapis d'un motel de Sherbrooke il y a quelques années, on ne peut que lui souhaiter le mot de Cambronne!

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer