Euro: les Bleus s'imposent 2-0 contre l'Albanie

Dimitri Payet a réussi un tir implacable à... (Associated Press)

Agrandir

Dimitri Payet a réussi un tir implacable à la gauche du gardien dans la sixième minute ajoutée.

Associated Press

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Associated Press
Lille

Il a fallu attendre la dernière minute réglementaire mais la France a fini par marquer, mercredi, battant finalement l'Albanie 2 à 0, dans le groupe A.

Antoine Griezmann a soulagé l'Hexagone quand sa tête a trouvé le côté éloigné sur un centre d'Adil Rami, à la 90e.

Puis, dans la sixième minute ajoutée, Dimitri Payet a réussi un tir implacable à la gauche du gardien. Il a décoché du haut de la zone de réparation, après s'être habilement créé de l'espace vers la droite.

Qualifiée pour le tour suivant, la France va compléter la phase de groupe dimanche, en affrontant la Suisse.

Le dénouement est cruel pour l'Albanie, qui est venue bien près de marquer tôt en deuxième demie, sur un centre d'Elseid Hysaj.

Slovaquie 2 Russie 1

La Russie n'a pas été en mesure de venir de l'arrière cette fois, ne pouvant combler un retard de deux buts contre la Slovaquie, qui a signé un gain de 2-1 dans un match du groupe B.

Cette défaite laisse planer le spectre d'une élimination hâtive de cet Euro 2016 pour la Russie.

Une passe de Marek Hamsik qui a percé la défense russe a mis la table au but de Vladimir Weiss. Hamsik a doublé l'avance des siens en deuxième demie sur un puissant tir. La Russie s'est rapprochée à un but à la 80e minute, grâce à la tête de Denis Glushakov, mais les problèmes de l'équipe - autant sur la pelouse qu'à l'extérieur des stades - se sont poursuivis.

Après le but de Glushakov, un partisan a allumé un feu de détresse à l'intérieur du stade Pierre-Maurois, ce qui pourrait s'avérer un problème pour la Fédération russe de football, qui a été menacée de disqualification du Championnat d'Europe par l'UEFA si d'autres de ses supporters adoptaient un comportement répréhensible.

Samedi, à Marseille, des partisans russes ont attaqué ceux de l'Angleterre après que leur équipe eut marqué tard dans la rencontre pour soutirer un verdict nul de 1-1. Aucun geste de violence n'a toutefois été commis à Lille.

La Russie, qui ne compte qu'un point en deux matchs, affrontera le pays de Galles lundi, à Toulouse, tandis que la Slovaquie fera face à l'Angleterre en même temps, à Saint-Étienne.

Les très calmes Slovaques, qui ont signé la première victoire de leur histoire en coupe continentale, ont exposé l'inefficacité de la Russie, qui a manqué de créativité, sauf dans les dernières minutes.

Le premier but du match est d'ailleurs dû à la vision de Hamsik, mais également à une défense malheureuse.

Posté près de la ligne centrale, Hamsik a aperçu Weiss tout près de la surface de réparation et a envoyé un long ballon en diagonale vers l'ailier. Weiss a subjugué les défenseurs avant de couper vers le centre et d'envoyer un boulet dans le filet à la 32e minute.

Weiss et Hamsik n'avaient pas terminé d'embarrasser les Russes, joignant leurs efforts de façon encore plus intelligente et avec plus de style pour le deuxième but des leurs.

Un court corner de Weiss a complètement mystifié les Russes. Il a rejoint Hamsik, à qui on a concédé suffisamment d'espace pour qu'il décoche une frappe enroulée d'un angle restreint à l'intérieur du poteau opposé.

La Russie n'avait obtenu qu'un seul tir cadré avant que Glushakov ne rapproche les siens à un but, sur un centre d'Oleg Shatov.

Mais c'est la seule fois que la Russie a trouvé le fond du filet et elle pourrait rapidement quitter la France en raison de ses performances plutôt que du comportement de ses partisans.

Suisse 1 Roumanie 1

À Paris, la Suisse s'est approchée d'une participation aux matchs éliminatoires avec un verdict nul de 1-1 contre la Roumanie.

Admir Mehmedi, à la 57e minute, a permis aux Helvètes de créer l'égalité d'un puissant tir du pied gauche et de porter leur total à quatre points après deux matchs.

La Roumanie, qui n'a qu'un point après deux rencontres, avait pris les devants sur un penalty de Bogdan Stancu - son deuxième en deux matchs - à la 18e minute.

Même si Cristian Sapunaru a touché un montant en première demie, ce sont les Suisses qui ont eu les meilleures - et plus nombreuses - occasions de marquer.

Mettant beaucoup de pression pour récolter une deuxième victoire en fin de match, la Suisse a toutefois manqué de concentration, Xherdan Shaqiri et Blerim Dzemaili optant pour des volées alors que le substitut Breel Embolo, bien posté en chaque occasion, aurait grandement bénéficié d'une passe.

L'attaquant suisse Haris Seferovic a une fois de plus bousillé de bonnes occasions, lui qui en avait aussi raté plusieurs dans la victoire de 1-0 face à l'Albanie, samedi. Il a raté deux tirs en début de rencontre après que ses coéquipiers l'eurent repéré au coeur de la défense roumaine.

Le défenseur Fabian Shaer, qui avait marqué contre l'Albanie, a failli récidiver d'une longue frappe à la 20e. Sa frappe semblait destinée à se loger sous la transversale, jusqu'à ce qu'elle soit repoussée par le gardien Ciprian Tatarusanu.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer